Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Le soutien-gorge adhésif : un accessoire sexy et dangereux ?

.

Impossible d'y échapper sur les réseaux sociaux, le soutien-gorge adhésif a envahi nos fils d'actualités, notamment sur Instagram. Plébiscités par des milliers d'utilisatrices et quelques stars, c'est devenu LE truc à avoir pour avoir une poitrine de folie. Mais cet engouement s'est récemment estompé à cause d'un témoignage accompagné de photos assez gores...

Jami Catherine Moran, tel est le nom de l'utilisatrice qui a fait éclater le scandale du soutien-gorge adhésif. En effet, c'est il y a maintenant plus d'un mois que cette femme a partagé sur son mur Facebook un post dans lequel elle déclare avoir été victime de brûlures causées par ce dessous. Partagé en masse sur les réseaux, son témoignage accompagné de photos a fait le tour du monde.

Le soutien-gorge adhésif, c'est quoi ?

Vous n'avez sûrement pas pu passer à côté du phénomène. Les réseaux sociaux regorgent de vidéos et de photos mettant en avant ce soutien-gorge pour le moins étonnant. Dépourvu de bretelle, ce modèle permet de rehausser la poitrine à l'aide d'un petit lacet. Plus vous le serrez et plus les seins remontent.

D'où vient le problème ?

La cause des brûlures subies par Jami Catherine est le latex présent dans ce produit. En effet, si le soutien-gorge colle parfaitement aux seins, c'est principalement grâce à ce composant qui le fait adhérer à la poitrine. Les marques qui distribuent ce produit sont claires, il ne doit pas être porté en cas de forte chaleur, la sueur porterait atteinte à son efficacité et il finirait par tomber. Seule problème, Jami a transpiré et au lieu de se décoller, le soutien-gorge a littéralement adhéré à sa peau... C'est ainsi que la jeune femme a dû passer plus d'une trentaine de minutes à tenter de retirer la bête. Elle déclare d'ailleurs ne jamais avoir eu aussi mal de sa vie !

.

L'avis de la rédac'

Bien que nous soyons fans de nouvelles découvertes en matière de mode et de beauté, ce soutien-gorge ne nous a jamais fait de l'oeil... Pourquoi ? C'est simple, l'idée d'être encore plus compressée que dans un dessous "normal" ne nous plaît pas... Par ailleurs, la poitrine étant une partie du corps particulièrement sensible, l'idée d'y coller quelque chose ne nous met pas tellement en joie !

Sabrine Mimouni

À ne pas rater