Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Le retour de la pince à cheveux : on y croit ou pas ?

.

Alexander Wang l'a fait : mettre des pinces à cheveux aux mannequins sur son runway. Le début d'une tendance ? C'est fort possible. On vous explique pourquoi on y croit. 

Le revival 90's va-t-il un jour s'arrêter ? Alors que les tendances nous ont fait tour à tour ressortir chocker, robe nuisette et requins, et au moment où Buffalo ressort ses modèles iconiques, rien ne semble pouvoir arrêter la nostalgie des années 90. C'est désormais sur nos cheveux que la tendance régressive s'attaque. Le chouchou avait déjà fait sensation sur le runway. Alexander Wang, lui, a osé pour sa prochaine collection le come back de la grosse pince. On vous explique en trois points, pourquoi cela pourrait bien fonctionner.

Parce qu'elle ne demande aucune technique

Tresses en tout genre, couleurs improbables, boucles incroyables... Suivre les tendances demande parfois de grandes connaissances techniques, quand ce n'est pas même un tour chez le coiffeur. Mais pas la pince. A la portée de tous, une coiffure avec pince à cheveux peut être réalisée par tout le monde.

Parce qu'elle va avec tout

Pas besoin d'un brainstorming sans fin pour trouver la tenue qui ira avec votre pince. De jour comme de nuit, habillée ou casual, elle s'adapte à toutes les tenues. Oui, la pince à cheveux est une tendance facile à adopter. Rien d'étonnant si on finit par la voir partout.

Parce que la tendance est signée Alexander Wang

N'oublions pas que ce come back est orchestré par nul autre que Wang, créateur phare de la fashion week new-yorkaise, qui compte bon nombre de fans dont de nombreux people. Accessoire médiatisé et "abordable" (du moins sûrement plus qu'un sac ou une paire de chaussures de sa marque), il y a de fortes chances qu'influenceuses et autres blogueuses se ruent dessus. Et si la fast fashion s'empare du phénomène, on est certains que la tendance est lancée.

Clément Laré

À ne pas rater