Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Le film "Indigènes" avec Jamel Debbouze et Samy Naceri en 6 anecdotes

Dans "Indigènes", Jamel Debbouze part en guerre pour la France. Avec Sami Bouajila, Samy Naceri Roschdy Zem et Bernard Blancan, ils livrent un combat historique. Retour sur 6 anecdotes sur ce film signé Rachid Bouchareb.

"Indigènes" revient sur l'histoire des 233 000 tirailleurs nord-africains qui ont participé, en 1944, à la libération de la France du joug nazi. Ce film retrace également l'histoire de ces soldats qui ont donné leur vie pour la France et qui sont restés dans l'ombre de l'histoire nationale et de celle de la Seconde guerre mondiale.
Primé au Festival de Cannes 2006 avec le Prix François Chalais attribué à Rachid Bouchareb et le Prix d'interprétation masculine pour Sami Bouajila, Samy Naceri, Roschdy Zem, Jamel Debbouze et Bernard Blancan, "Indigènes" a totalisé 3 061 543 entrées en France (sources : Allociné). Un beau succès.

Dix ans d'attente

Entre le moment où Rachid Bouchareb souhaite raconter cette histoire et celui où le film se réalise enfin, il se passe dix ans. Il réfléchit, pense aux personnages, mais aussi cherche des investisseurs. La tâche a été longue et rude, mais Rachid Bouchareb y est parvenu.

Jamel Debbouze, l'acteur

Dans "Indigènes", Jamel Debbouze tient là son tout premier grand rôle, le premier dans lequel il ne fait pas le pitre. "Indigènes" montrera que le mari de la journaliste Mélissa Theuriau est, en plus d'un grand humoriste, un très bon acteur.

... et le coproducteur

Désireux de voir le projet de Rachid Bouchareb (réalisateur) et Jean Bréhat (producteur) se réaliser, Jamel Debbouze leur "offre" 1 million d'euros via sa société Kissman Productions. Il devient alors coproducteur du film. Pour ce qui est de son cachet, sachant que les investisseurs ne tapent pas à la porte, Jamel Debbouze ne demandera que le minimum syndical : 300 euros par jour (source : L'Express).

Sur la trace des ancêtres

Avec "Indigènes", Jamel Debbouze et le bad boy du cinéma français, Samy Naceri, ont rendu hommage à leurs ancêtres. Lors de leurs recherches, Rachid Bouchareb et Olivier Lorelle ont en effet découvert que les noms de Debbouze et Naceri figuraient dans les documents du ministère de la Défense. Sur le site cndp.fr, Jamel Debbouze explique que "C'est Rachid (Bouchareb) qui m'a montré le certificat du ministère de la Défense Nationale attestant de l'engagement de mon grand-père, Saïd Debbouze, dans le 7e bataillon du deuxième régiment. On ne m'en avait jamais vraiment parlé dans ma famille, sauf un peu ma mère et ma grand-mère, qui savait seulement que son mari était parti se battre."

27

C'est le nombre de versions que connaîtra la script du film "Indigènes". La première version durait 3h15 pour un budget de 35 millions d'euros. La dernière durera 2h08 pour 14,5 millions d'euros de budget (source : L'express).

Les félicitations du président de la République

Après leur "triomphe" à Cannes, les félicitations se sont multipliées. Il y en a eu une plus spéciale que les autres : celle de Jacques Chirac, alors président de la République. Bernard Blancan, acteur révélé dans "Indigènes", en a retranscris quelques phrases sur son site : "'Indigènes' porte un message fort de courage, de fraternité et d'un destin commun tissé de part et d'autre de la Méditerranée entre la France et des pays qui ont partagé un temps une histoire et un espoir communs". (source : Allociné)

Retrouvez le film "Indigènes" de Rachid Bouchareb avec Sami Bouajila, Samy Naceri, Roschdy Zem, Jamel Debbouze et Bernard Blancan ce jeudi 14 août 2014, dès 20h55 sur France 3.

À ne pas rater