Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Le décret Photoshop, bientôt la fin des canons de beauté inatteignables ?

En 2017, à une époque où la magie de Photoshop opère sur papier glacé comme sur Instagram, la mention "photographie retouchée" devient désormais obligatoire sur les clichés à usage commercial.

.

Utilisé pour un oui ou pour un non, Photoshop sévit sur bien des clichés. Mais alors qu'aujourd'hui pratiquement toutes les photos sont retouchées, il est obligatoire depuis le 1er octobre 2017 de le préciser.

Une totale transparence sur l'usage de Photoshop ?

Après la charte cosignée par Kering et LVMH qui vise à mieux encadrer les conditions de travail des mannequins, c'est désormais la retouche des photos à usage commercial qui est visée. On en parlait depuis des mois, depuis ce 1er octobre, une mesure visant à instaurer d'avantage de transparence quant aux modifications apportées aux photos vient d'être mise en place. Ainsi, toutes les photos ayant été retravaillées devront désormais porter la mention "photographie retouchée". En cas de non respect de cette nouvelle loi, l'amende sera de 37 500€.

Une démarche qui s'inscrit dans la lutte du gouvernement contre la propagation des troubles alimentaires, de plus en plus nombreux à l'heure où les canons de beauté se font de plus en plus inatteignables. Le gouvernement a ainsi expliqué : "L'exposition des jeunes à des images normatives et non réalistes du corps entraîne un sentiment d'auto-dépréciation et une mauvaise estime de soi pouvant avoir un impact sur les comportements de santé [...] Il faut agir sur l'image du corps dans la société pour éviter la promotion d'idéaux de beauté inaccessibles et prévenir l'anorexie chez les jeunes".

Après les campagnes non retouchées de Desigual ou encore Asos, il s'agit là d'un pas de plus vers une mode plus réaliste et plus diversifiée.

Prochaine étape, la mention photos retouchées sur Instagram ?

À ne pas rater