Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Le corset : entre érotisme et répulsion, un accessoire toujours d'actualité

Les films d'époque font la part belle aux tailles fines et dessinées. L'oeuvre des corsets, pour certains considérés comme un instrument de torture, pour d'autres symbole d'un raffinement exquis. On le croyait disparu dans les années 40 au profit de la gaine, mais il semble s'être refait une santé, chez les stars comme dans la mode.

Longtemps incontournable du vestiaire féminin, le corset jouit d'une réputation ambivalente. D'un côté, les robes démesurées de la Belle Epoque suscitent la fascination, tout comme les tailles fines et dessinées des pin-up. Mais on ne peut détacher le corset de son aspect étouffant, carcan imposé aux femmes pour remodeler leur corps afin de mieux s'adapter aux diktats.

Le corset adopté par les stars

On l'a cru oublié, relégué aux fantasmes de cinéma et aux fétichistes SM. Mais le corset est toujours bel et bien là. Bien sûr, rares sont celles (et ceux) à l'arborer encore au quotidien (à part peut-être Dita Von Teese). Ce qui ne l'empêche pas d'être toujours un accessoire servant, sinon à transformer drastiquement la silhouette, du moins à l'affiner.

C'est ainsi qu'on a découvert que les soeurs Kardashian en étaient devenues des adeptes. Kim, Khloe et Kourtney le portent chez elles ou lors de leurs sorties, pour se faire une taille de guêpe.

D'autres ne se contentent pas de quelques centimètres en moins et le portent constamment afin de modifier leur anatomie. C'est le cas de Kelly Lee Dekay, une jeune femme aux airs de Jessica Rabbit. Ou encore d'Aleira Avendano, une Vénézuélienne de 25 ans qui le porte 23 heures sur 24 et affiche un tour de taille de seulement 50 centimètres.

Accessoire de mode

Sans compter que le corset inspire toujours la mode. Bien sûr, l'accessoire ne se veut plus aussi rigide qu'autrefois et le métal a remplacé les fanons de baleine. Mais il est toujours présent dans les collections. Lors de la Fashion Week automne-hiver 2015-2016, on l'a ainsi vu porter - par un homme - en clôture du défilé Vivienne Westwood.

Jean Paul Gaultier, qui l'a aussi remis au goût du jour et doté de bonnets coniques lors de la tournée de Madonna ("Ambition Tour", en 1990), en a fait l'une de ses marques de fabrique, exposé avec le reste de ses pièces iconiques au Grand Palais.

Mais d'où vient cette fascination pour le corset ? Et quelle est vraiment son histoire ? Si des traces de ceintures corsetant les corps ont déjà été retrouvées en Crète, vieilles de 2 500 ans, c'est principalement à la Renaissance qu'il est devenu incontournable.

Un carcan variant selon les modes

Du XVIe au XXe siècle, il a pris différentes formes, transformant les silhouettes féminines au gré des tendances. Tantôt noué à l'arrière et enserrant la poitrine, tantôt attaché à l'avant et offrant un décolleté pigeonnant, le corset suit les modes.

Quelques hommes l'ont porté, dandy ou militaires, voire enfants, mais ce sont surtout les femmes qui l'arborent, suffoquant pour convenir aux normes imposées par l'époque. La taille fine et les hanches voluptueuses valent alors tous les décolletés du monde, et le corset permet d'atteindre cet idéal, sommet de beauté et d'érotisme.

Son évolution le conduit, dans les années 1940, à être remplacé par la gaine, qui façonne elle aussi les corps. Mais sa disparition temporaire et son aspect entravant n'ont pas signé sa mort. Car le corset demeure toujours source de fantasme. Erotique pour certains, il demeure un accessoire considéré comme ô combien féminin.

Chantal Thomass l'a d'ailleurs remis au goût du jour, lui offrant une nouvelle vie dans ses collections de lingerie coquine.

Remodeler son corps à l'envie

Mais le corset est plus que cela. En remodelant les corps, il devient un objet à part, capable de défier la nature, contraignant les muscles à se déplacer, le buste à s'allonger. Certaines sont prêtes à beaucoup de sacrifices pour transformer leur physionomie à leur guise.

Interviewé par Puretrend, Mr Pearl, créateur de corsets et lui-même adepte, en a fait une "sorte de rituel, de discipline." Pour lui, "le corset aide l'esprit à entrer en connexion avec le corps, sinon le corps, on n'y pense jamais."

"Cela demande des sacrifices, de la discipline et vous emmène à un point assez élevé. Sublimer ainsi son anatomie n'a rien à voir avec le pouvoir, mais c'est d'une beauté très puissante."

A l'image de la danse classique et de ce qu'elle exige du corps humain, le corset est dès lors plus qu'un accessoire. Il est un élément participant à l'identité d'un individu. Une façon de transformer sa silhouette en oeuvre d'art, que cela choque, amuse ou dérange, peu importe, finalement.

À ne pas rater