Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Laury Thilleman : des abdos en béton qui font trembler ses adversaires

Laury Thilleman était la star de la Summer Cup samedi dernier. Canon dans un bikini jaune poussin, Miss France 2011 a dévoilé ses abdos en béton qui ont dû impressionner ses adversaires.

Laury Thilleman est comme les chats, elle a plusieurs vies. Ancienne Miss France, elle mène de front sa carrière de journaliste, sa passion de sportive, ses interventions à la télévision et une vie sociale bien remplie. Après avoir participé à la Spartian Race française et s'être qualifiée pour les championnats du monde de cette discipline, la bombe bretonne était à La Baule ce week-end pour concourir à la Summer Cup, une course de stand up paddle. À l'échauffement, elle a fait trembler ses adversaires : en brassière et legging de course, Miss France 2011 a dévoilé ses abdos en béton. (voir la photo ici). De quoi impressionner les sportives les plus aguerries.

Laury Thilleman, sportive acharnée

Avec un emploi du temps comme le sien, Laury Thilleman trouve dans le sport le défouloir idéal. Boxe, course, yoga, wakeboard... Tout est bon pour lui permettre d'évacuer le stress auquel elle est confrontée au quotidien. D'où sa colère lorsqu'elle s'est vue accusée de triche sur les réseaux sociaux suite à la Spartian Race.

"Je prends connaissance de tous vos commentaires et j'en ai mal au ventre de les lire un par un", a écrit sur Instragram la star de 24 ans. Après "six mois d'entraînement, des centaines de kilomètres parcourus, un tas d'obstacles dépassés, deux blessures, des séances de kiné à répétition, du renforcement musculaire tous les jours et des entraînements pour rattraper [s]on retard", Laury Thilleman a eu du mal à croire que l'on puisse remettre en question son implication dans la course. Et de conclure : "Je pars aux championnats du monde fière d'être qualifiée d'avoir la conscience tranquille".

À ne pas rater