Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Laurent Baffie : des caméras-cachées au théâtre, retour sur le sale gosse du PAF

Depuis ses débuts, Laurent Baffie fait figure de trublion du petit écran. Pourtant, derrière l'homme à la réplique si bien ajustée se trouve un auteur hors-pair dont le talent a aidé à l'essor de grands humoristes et lui a valu de nombreux succès au théâtre. Portrait d'un bouffon pas comme les autres.

Laurent Baffie est un électron libre, un "sale gosse" (c'est même le titre de son one-man-show) qui passe du théâtre à la radio avec nonchalance. Pourtant, ce timide effrayé par la scène comme par la page blanche n'avait jamais prévu de se retrouver là.

Un autodidacte qui n'aimait pas l'école

L'école et Laurent Baffie, ça a toujours fait deux. En 4e, déjà, l'adolescent, viré d'une dizaine d'établissements, n'y tenait plus. Trop de formatage, trop de règles, le jeune Titi parisien cantonné à son 20e arrondissement veut tout arrêter.

Mais la cours de récré lui aura tout de même servi à comprendre que l'humour était sa vraie force. "Je me suis rendu compte petit que si on n'était pas très balèze, qu'on ne savait pas jouer d'un instrument de musique, on pouvait quand même fédérer des gens autour de soi grâce à l'humour", a-t-il un jour expliqué dans l'émission "Y a pas qu'une vie dans la vie" sur Europe 1.

Laurent Baffie est dont le petit rigolo qui n'hésite pas à tirer sur ses camarades à coup de vannes qui font mouche. A 16 ans, il arrête l'école et enchaîne les petits boulots. Son livre de chevet ? Le Petit Robert. Un bon ami qu'il cite encore aujourd'hui et qui lui a donné le goût de la lecture. Un amour des lettres qui lui est resté depuis.

Auteur pour les autres

Si de son propre aveu, l'écriture est pour lui "une souffrance", c'est grâce à elle qu'il va se faire remarquer. En 1987, il croise la route de Jean-Marie Bigard. Ensemble, ils écriront une centaine de sketchs. Et c'est grâce à cette étiquette d'auteur que Laurent Baffie commence à la télé. Recruté par Thierry Ardisson, il restera longtemps dans l'ombre.

"On est un peu caché comme une maladie honteuse quand on est auteur et c'est très frustrant (...). J'ai fait le comique par procuration." Drôle, Baffie l'est à la télé, dans des caméras-cachées puis dans "Tout le monde en parle". Les best-of de ses vannes en attestent.

Laurent Baffie best-of.

"J'ai inventé un métier : sniper", explique Laurent Baffie au micro d'Europe 1. Malgré son travail minutieux d'auteur, c'est cette image de trublion, toujours doté de la bonne répartie, qui lui colle à la peau. Il faut dire qu'il excelle dans l'exercice.

Le succès au théâtre

Mais ce serait oublier que Baffie l'auteur a enchaîné les succès sur scène. En 2001, sa première pièce, "Sexe, magouilles et culture générale" reste à l'affiche des mois d'affilée.

Laurent Baffie dans "Sexe, mensonges et culture générale".

Idem pour la suivante, "Toc toc", en 2005. Le texte est adapté par la suite au Québec, en Espagne et en Belgique.

En 2010, Laurent Baffie se fait même violence et monte seul sur scène, lui qui en a tant peur. Son one-man-show, "Laurent Baffie est un sale gosse", le mène jusqu'à l'Olympia. Celui qui a récemment mouché Jérémy Michalak dans "C à vous" au cours d'un clash resté dans les annales de l'émission est devenu - qui l'aurait cru à ses débuts - une valeur sûre.

Comme quoi, même les cancres recèlent des pépites.

À ne pas rater