Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Lana Del Rey joue l'innocence aux Echo Awards de Berlin

Lana Del Rey a encore joué la carte de l'innocence lors des Echo Awards de Berlin, jeudi soir, dans une longue robe blanche. La chanteuse, qui on se souvient, avait annoncé qu'elle quittait la musique, a reçu deux prix à l'occasion de la cérémonie berlinoise. Elle peut donc bien jouer les anges le temps d'une soirée...

La chanteuse à la carrière controversée adore le blanc. Elle en porte très souvent, que ce soit dans la rue ou sur le red carpet. Une façon pour elle d'épurer son image un peu sulfureuse des débuts ? Encore une fois, elle mise donc sur une robe blanche aérienne, au col bénitier large dévoilant ses épaules. La robe, très droite, tombe jusqu'à ses pieds...

C'est donc une véritable apparition céleste qui monte sur la scène du Palais am Funkturm, pour récupérer ses deux prix, celui de la meilleure artiste pop-rock et de la meilleure nouvelle artiste internationale. Une séance photo plus tard, la voilà aux côtés de Carla Bruni pour immortaliser la soirée.

Pour compléter sa tenue très sobre, la chanteuse mise sur des accessoires argentés brillants : une bague brillante, une manchette décorée de cristaux et deux barrettes animales argentées dans les cheveux. Du bling bling qui s'accorde parfaitement avec ses griffes dorées. Côté beauty look, on peut dire que la star a mis le paquet, avec non pas un trait de liner, mais deux, pour un effet reine d'Egypte...

Si on salue le maquillage sophistiquée de Lana Del Rey, qui a réussi à détourner le trait de liner graphique, on commence à se fatiguer de ses apparitions immaculées, qui ne reflètent pas vraiment l'image de la chanteuse...

À ne pas rater