Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Laetitia Casta : ses photos érotiques par Terry Richardson, censurées !

Quand Laetitia Casta passe devant l'objetif de Terry Richardson pour Purple Fashion Magazine, c'est explosif, au point de provoquer la censure. Et un procès en prime ! Comme quoi trop de sex-appeal peut être dangereux...

C'est au tour de Laetitia Casta de passer sous l'objectif du célèbre photographe Terry Richardson pour Purple Magazine. Et fidèle à sa réputation, le photographe ne manque pas de provocation pour ces clichés très érotiques.

Après une Lea Michele brûlante dans l'objectif de Terry, c'est une Laetitia Casta sulfureuse que l'on découvre dans le dernier numéro de Purple. Seulement à trop pousser l'érotisme, le magazine se retrouve avec un procès et une grosse amende !

C'est certain, Laetitia Casta bénéficie d'un capital sensuel hautement reconnu, comme elle le prouvait encore récemment au Festival de Sanremo. Pourtant face à l'objectif de Terry Richardson, c'est une autre Laetitia Casta qui se révèle. Véritablemment sulfureuse pour ne pas dire indécente, la Française s'adonne à des poses pour le moins explicites et érotiques. Les clichés en noir et blanc montrent une Laetitia Casta à califourchon sur des statues, mimant l'acte sexuel ou encore les jambes écartées, mains entre les cuisses, son visage mimant l'orgasme. D'autres clichés révèlent encore les fesses nues de la "donna" aux courbes divines, dans une position de soumission totale. On peut également voir Laetitia Casta toucher sans équivoque les statues nues, toujours une expression d'extase plaquée sur le visage.

Une série photo étonnante qui prouve une fois encore le talent de Terry Richardson qui réussit le tour de force de dévergonder l'une des plus discrètes actrices françaises.

Mais le shooting qui s'est déroulé dans le jardin des Tuileries aux côtés des statues La montagne, Trois nymphes, La jeune fille allongée, La rivière et Flore, fait déjà jaser ! Le hic ? La violation de ces statues n'a semble-t-il pas été appréciée par les descendants de l'artiste qui les a réalisées, Aristide Maillol, mort en 1944.

En effet, les deux héritiers Bertrand et Serge Olivier Lorquin ont attaqué le magazine Purple en justice pour avoir "commis des actes de contrefaçon", bien décidé à défendre l'honneur du patrimoine familial. Comme le révèle Le Parisien cette semaine, le magazine a vu ses photos non seulement censurées et interdites de publication, mais s'est également vu condamné à payer 100 000 euros d'amendes. Un shooting osé qui aura finalement coûté très cher au magazine !

Pour voir les photos du scandale, c'est ici !

À ne pas rater