Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

La tendance glitter : une astuce body positive pour apprendre à aimer son corps

.

Les paillettes sont bien souvent source de bonheur. Mais elles le sont encore plus lorsqu'elles sont utilisées à des fins qui encouragent l'amour de soi. C'est bien le pari qu'ont fait plusieurs artistes et militantes body positives. Ou l'article qui souhaite décrypter d'une autre manière l'arrivée de la tendance des fesses et des seins couverts de paillettes, hissée en tendance de l'été pour aller en festivals. 

Depuis quelques semaines, une tendance maquillage et totalement WTF fait fureur : se couvrir les fesses et les seins de paillettes, notamment pour parader fièrement sur les campus de festival. Une tendance difficilement adoptable au quotidien, mais qui, en plus, n'a rien de nouveau. En effet, ce procédé qui se rapproche du body painting a déjà été utilisé par le passé pour accepter son corps.

Les paillettes, outil d'acceptation

En septembre 2017 était ainsi mis en lumière le projet "Positively Glittered" - ouvertement body positive comme son nom l'indique - qui impliquait de recouvrir le corps nu de plusieurs femmes de paillettes ou de peintures métalliques. Le but ? Aider des femmes complexées à s'accepter et à aimer leur corps. Et quand ce n'est pas une histoire de complexes, ce projet se mettait comme objectif de montrer tous les corps, accompagnant même les changements de silhouettes que connaissent les femmes enceintes. Une démarche éminemment positive à l'heure où les diktats continuent de sévir.

Une des participantes au projet confiait ainsi au Daily Mail : "Je suis une fille plus grande et j'ai de gros seins, il m'est arrivée d'être gênée par mon corps, mais ces femmes sont la meilleure équipe de soutien et mes insécurités se sont vite envolées.". Bri Hammond, photographe, parle très bien de la sororité qui a fini par lier ces femmes grâce à ce projet. "C'est un honneur de participer à ce projet. Regarder les femmes dans leur état le plus vulnérable apprendre à s'aimer, voir des étrangers devenir des soeurs, c'est quelque chose que j'aimerais que tout le monde puisse vivre.", a-t-elle ainsi déclaré. Et c'est vrai que ça fait envie.

D'autre part, une instagrameuse faisait le buzz il y a quelques mois pour avoir recouvert ses vergetures de paillettes. Non pas pour les cacher mais pour les souligner et les sublimer. Un procédé original et résolument esthétique qui avait eu le don d'éblouir la toile.

Un moyen pour cette artiste basée au Pakistan, Sara Shakeel, de délivrer des messages très positifs en légende de ses oeuvres. "Je ne me suis jamais sentie aussi puissante, libérée et si fière de mes vergetures de toute ma vie", écrivait-elle notamment sous l'une d'elle. Un discours particulièrement libérateur de nombreuses femmes à en juger par les commentaires sous ses photos.

De nombreuses vidéos montrent également des femmes qui ont testé cette technique du corps enduit de paillettes afin d'aider à s'accepter. Dont l'une poussait l'expérience jusqu'à aller au travail le corps recouvert de paillettes, à la façon d'un vêtement, réalisé de la même manière que le body painting. Une expérience extrême mais visiblement libératrice pour la jeune femme qui portait un nouveau regard sur sa silhouette.

On comprend donc bien que derrière cette tendance "m'as-tu vu" des fesses et des seins pailletés qui tend à sexualiser toujours plus le corps des femmes - et que certains recommandent pour "cacher sa cellulite" - se cache en réalité une démarche body positive. Et c'est plutôt cette approche là qu'on a envie de retenir.

H. F-G

À ne pas rater