Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

La campagne arty de Burberry

Le photographe Mario Testino et l'artiste britannique Luke Edward Hall sont à l'origine d'une campagne Burberry originale et décalée. Œuvre d'art inspirante à découvrir en images.

Voilà enfin une campagne qui sort de l'ordinaire. Pour présenter sa dernière collection, Burberry rassemble un duo très sexy composé du top Eddie Campbell et de l'acteur Callum Turner sous l'objectif de Mario Testino. Mais la marque anglaise ne s'arrête pas à ce traitement classique puisqu'elle a aussi fait appel à l'oeil expert de l'artiste Luke Edward Hall pour présenter ses pièces sous une nouvelle dimension. Avec ses dessins aux lignes naïves, Luke a voulu retranscrire ses impressions avec ses pinceaux : "J'ai eu la chance d'avoir une liberté totale et d'être un des premiers à être en mesure d'interpréter le trench-coat emblématique à ma façon. En tant qu'artiste et designer britannique, cela a été un plaisir de travailler avec Burberry, une marque ancrée dans l'héritage et le savoir-faire britannique". Et au-delà du trench-coat, c'est ici un ensemble de pièces cultes réinterprétées qui se dévoilent d'une manière bien particulière.

Zoom sur le sac Patchwork

Parmi les fixettes Burberry du moment, la veste beige printanière n'est pas la seule reine. Dévoilé lors du dernier défilé de la marque, le sac Patchwork a été en rupture de stock en une semaine seulement. Cette campagne est donc l'occasion de le redécouvrir autrement mais aussi de le proposer à nouveau à la vente sous différents modèles sur le site de la marque. Sur chaque it bag, les dessins reflètent l'individualité et l'unicité de la collection. Il n'y a pas deux styles identiques. Chaque sac est nommé d'après le nom d'une ville, une rue ou un village britannique et comprend un mélange de matières qui vont du daim à la peau de serpent en passant par le cuir plus classique. Un panel aussi arty que la campagne qui risque de faire du bruit dans le milieu de la mode.

Pauline Arnal

À ne pas rater