Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

La beauty intrépide : j'ai testé l'épilation au vrai caramel

Quand on a instauré la chronique de la beauty intrépide, je savais que je devrais donner de ma personne. Après les patchs zèbre assez fun, je tente une technique d'épilation : l'orientale. À base de caramel, elle est utilisée par les femmes du Maghreb de tout temps. J'aime le caramel, je n'aime pas l'épilation, alors le mélange des deux, qu'est ce que ça donne ?

J'arrive à la Sultane de Saba aussi sereine que l'on peut l'être à l'idée d'aller se faire épiler. Le salon est accueillant et sent bon. Je suis un peu rassurée. Dans la cabine, mon enthousiasme déchante un peu. L'esthéticienne m'explique alors que le caramel est conçu à base de sucre, de citron, de miel et d'eau. Du vrai caramel en somme. Aventurière jusqu'au bout, je demande à goûter la préparation, avant le début de l'épilation, cela va de soit. Je n'ai pas souvent l'occasion de manger le sujet de mes articles, alors pourquoi pas ? La pâte est bonne, quoi que j'y ajouterai volontiers un brin de sucre en plus pour mes desserts.

L'opération commence. Le caramel se travaille tiède, donc on peut dire adieu à la question "ce n'est pas trop chaud ?" dont la réponse est toujours "si". L'esthéticienne le malaxe puis l'applique sur la zone à épiler. Il n'est pas question de bande ici, elle étale légèrement la boule de pâte de sucre, puis l'enlève. La sensation est tout à fait différente d'une épilation classique à la cire, on sent moins le poil s'extraire. Sur toute la zone, elle fait ce petit mouvement de poignet : elle étale, puis retire en passant la boule dans ses mains. Il faut une dextérité certaine. On peut faire notre propre cire chez nous, il faudrait avoir la technique qui rend le geste sûr, efficace et rapide.

Au bout d'un quart du travail, j'en suis donc convaincue, cette technique fait beaucoup moins mal. Je n'irais pas jusqu'à dire que c'est agréable, mais presque. Alléluia.

En plus, de ce gros avantage indéniable, le caramel a un effet gommant, ma peau est donc tout de suite plus douce, et elle le reste. Après coup, je constate aussi que la repousse est beaucoup plus lente.

Le verdict : une beauty intrépide, peut-être, pendant les deux premières minutes. Passé ce délai, il s'agit plus d'une beauty révélation. L'épilation à l'orientale n'a que des avantages et nous permet de grignoter du caramel pendant que l'on se fait épiler presque sans douleur. Que demander de plus ?

Clémentine Santerre

À ne pas rater