Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Kylie Jenner : topless et culotte en latex en couverture de Complex

C'est la couv hot du jour. Kylie Jenner fait tomber le haut pour le magazine Complex. Et évoque entre deux photos ses relations amoureuses, ses lèvres gonflées et le harcèlement en ligne.

Après Khloe et Kim Kardashian, c'est la cadette du clan que le magazine Complex déshabille pour son numéro d'octobre-novembre. Ponytail haut perchée et bouche foncée, Kylie Jenner fait du gringue à l'objectif dans un look pour le moins sexy. Sous-vêtements en latex, c'est parfois topless qu'elle prend la pose comme une pro. Il faut dire que le fait d'être à l'antenne depuis l'enfance lui a donné une certaine aisance face à la caméra.

Photographiée par Sasha Samsonova, elle joue les poupées pop, gants ou cuissardes en latex, sourcils au garde à vous et bouche pulpeuse dans un univers aux couleurs acidulées (voir les photos ici).

Mais cette couverture de magazine donne aussi l'occasion à Kylie Jenner de s'exprimer et ce sur à peu près tous les sujets qui la concernent. Sur sa vie amoureuse, elle répond aux rumeurs d'une liaison avec PND alias PARTYNEXTDOOR, dont elle est la muse d'un des clips ("Je trouve qu'il est très talentueux et j'adore sa musique. Mais je ne dirais pas qu'on sorte ensemble"). Elle parle aussi de Tyga, que tout le monde dans son entourage lui a découragé de fréquenter, mais qu'elle considère comme "sa première relation mature".

Kylie harcelée : "J'ai commencé à me perdre"

Star à l'adolescence, la jeune bimbo a dû essuyer les plâtres qui vont avec le revers de la célébrité. "Quand les gens vous harcèlent concernant ce que vous avez envie de faire ou parce que vous faites la fofolle ou la rigolote, vous n'avez plus vraiment envie de faire la fofolle et la rigolote. J'ai commencé à me perdre, à perdre une grande partie de ce que je suis, la partie de moi que j'aime le plus."

Kylie évoque aussi ses lèvres, trop fines selon elle, qui lui donnaient des complexes au collège. "J'avais l'impression que personne n'avait envie de m'embrasser." A seize ans, elle a décidé de les faire gonfler grâce aux injections. Un choix qui lui vaut encore aujourd'hui des critiques. "C'est ennuyant d'entendre tous les jours dire qu'on est fausse, une poupée en plastique, ce qui n'est pas le cas."

Un entretien à retrouver ici (en anglais).

À ne pas rater