Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Kylie Jenner ou de la difficulté d'adopter la robe en latex

Avouons-le, porter du latex avec des extensions jusqu'aux genoux n'arrange rien.
Avouons-le, porter du latex avec des extensions jusqu'aux genoux n'arrange rien.

Soyons honnêtes, pour une majorité d'entre nous, la robe en latex, c'est soit un déguisement aguicheur, soit le dernier look d'une Kardashian. Et ça tombe bien, Kylie Jenner a pris la pose avec une version rose des plus moulantes. L'occasion de faire le point, au-delà du préjugé : le latex, c'est définitivement out ?

Avant de se ruer à la conclusion ("Ah non, le look en latex, moi je pourrais jamais"), petit point technique. A la base, le latex provient de la sève d'hévéa. Il peut aussi être créé par la polymérisation de produits pétroliers. On l'apprécie pour ses propriétés élastiques et isolantes et sa résistance. Dans la vie de tous les jours, on le trouve dans les gants, les combinaisons de plongeur, les préservatifs... Mais en mode, beaucoup moins.

Cela tient pour beaucoup à son côté moulant et élastique, son aspect brillant aussi. Disons-le tout de go, adopter le latex, c'est bien souvent réservé aux soirées déguisées (ou vos soirées "jeux de société", on ne juge pas). Mais dans la vraie vie, on se voit mal débouler en réunion avec une combi en latex façon Trinity dans "Matrix".

Plus audacieuses que nous, les célébrités ont elles depuis longtemps sauté le pas. Du côté de la famille Kardashian, of course, chez qui néon, sexy et tenues moulantes composent une sainte-Trinité.

.

Mais cantonner cette pièce à une simple marotte des Kardash serait passer à côté du sujet, car d'autres ont osé, à l'image de Beyoncé au Met Ball 2016 ou de Bella Hadid pour une soirée Victoria's Secret.

.
.

De quoi démocratiser cette matière et la glisser enfin dans notre dressing ? Tout doux, petit poney.

Latex, talc et compagnie

Car la principale difficulté du latex, outre sa faculté à mouler notre corps façon seconde peau (exit le mystère, bonjour le gainage), c'est qu'elle est difficile... à enfiler. Pensez, il a fallu du renfort à Beyoncé pour se glisser dans sa robe nude. Et on imagine qu'il en va de même pour les autres.

Eh oui, le latex, ça accroche et ça colle. Du coup, celles qui ont le courage de le porter connaissent le bonheur de se talquer au préalable. Et forcément, ça nous fait penser à une seule chose :

Pour qui n'est pas un.e fan de "Friends" (mais qui êtes-vous ?), cette scène fait référence au jour où Ross a la bonne idée de s'offrir un pantalon moulant en similicuir. En plus de la sudation quasi incontournable au contact de cette matière, il y a l'inconfort, l'obligatoire nettoyage à la main, le talc à asperger avant de la ranger au placard...

Bref, l'adopter n'est vraiment pas une mince affaire. Alors pourquoi s'embêter avec, nous direz-vous ? Oui, pourquoi ?

Eh bien parce que la mode nous pousse à repousser nos limites. Pensez, il y a 5 ans, on n'aurait jamais porté de Ugg ni de Birk. On aurait laissé nos paniers à nos mamies et répondu bien volontiers "La jupe midi ? Non Merci". Oui, les temps changent et on n'est pas prêtes à jurer qu'on ne tentera jamais le latex. Surtout pas en zieutant ce look qu'on porterait bien à notre prochaine soirée "90's". Si on avait ces jambes. Et ces abdos.

.

Alors, quelle leçon retenir ? Qu'en mode, il ne faut jamais dire jamais.

C.B.

À ne pas rater