Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Koh-Lanta, une candidate de 2013 sort de son silence : "Nous sommes les oubliés"

Ça continue de chauffer pour la production de "Koh-Lanta" ! Sylvie, candidate du programme en 2013, revient sur le drame et les promesses qui n'ont pas été tenues par l'émission. Focus sur ses révélations faites dans le dernier numéro de Closer

La production de "Koh-Lanta" de nouveau dans le pétrin ? Après avoir eu à faire face à de nombreux ennuis judiciaires suite au drame survenu début 2013, l'émission de TF1 n'en a pas fini avec les galères. Si Denis Brogniart se disait "marqué au fer rouge" par la tragédie, qu'en est-il des anciens candidats témoins de la mort de Gérald Babin et du suicide du médecin, Thierry Costa. Sylvie, présente cette année-là, est sortie de son silence et s'est confiée dans les pages du dernier numéro de Closer.

"Nous sommes les oubliés de Koh-Lanta"

Avec le retour de "Koh-Lanta" édition 2014, le casting annoncé en 2013 a été volontairement écarté par la production. Une décision qui a surpris les candidats présents lors du drame. "Nous sommes les oubliés de 'Koh-Lanta'", déclare Sylvie au magazine Closer, "Je parle au nom de Christelle et Frédéric avec lesquels j'ai participé à l'émission de 2013, celle où Gérald Babin est mort". Et ce qui surprend le plus la candidate, c'est que les promesses de la production de TF1 étaient bien différentes à la base. "Ils nous avaient dit que si l'émission revenait, ils nous reprendraient dans le casting", confie-t-elle. "La production nous a juste fait savoir que la famille de Gérald ne veut pas que nous repartions", déclare-t-elle. Une version qu'elle se refuse à croire. "Ça aurait été notre manière de rendre hommage à Gérald", dit-elle encore, "et d'ailleurs, je ne veux pas croire que c'est la famille qui s'oppose à ce que nous partions. Je pense que c'est une excuse de la production pour nous mettre sur la touche". Le mystère est loin d'être éclairci sur cette affaire.

"Ceux qui le souhaitaient ont été suivis par la psychologue"

Mais Sylvie nuance ses propos et ne blâme pas la production sur tous les aspects qui ont fait suite au drame. Quand Moundir montait au créneau pour défendre l'émission, la candidate du programme en 2013 doit bien reconnaître que le choc psychologique a été suivi de près par la production de "Koh-Lanta". "Là-dessus, je n'ai rien à leur reprocher et, d'ailleurs, tous ceux qui le souhaitaient ont été suivis par la psychologue", confie-t-elle. Si l'ex candidate ne tient pas à en dire trop sur la tragédie survenue dans l'émission, elle raconte les quelques jours qui ont suivis le choc. "Après le drame, on est restés une semaine dans un hôtel. On ne faisait pas grand-chose, on discutait entre nous", déclare-t-elle avant de conclure, "On avait un sentiment d'inachevé".

À ne pas rater