Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Kim Kardashian, un casting géant pour la remplacer !

.

Si jusqu'à présent elle a préféré jouer les égéries pour sa propre ligne de make up, Kim Kardashian est désormais prête à déléguer. Résultat, Kimmy vient de lancer un casting géant pour trouver le nouveau visage de KKW Beauty.

Alors que Rihanna a récemment fait parler d'elle après avoir été accusée d'exclure les mannequins trans de ses campagnes Fenty Beauty, l'heure est également au casting pour Kim Kardashian, qui a finalement décidé qu'il était temps d'embaucher une égérie pour sa prochaine campagne.

À la recherche de la nouvelle star...

Après avoir longtemps représenté sa marque elle-même, quitte à poser nue une nouvelle fois, celle qui lancera bientôt sa première émission dédiée aux fans de beauté est désormais à la recherche d'un nouveau visage pour incarner KKW Beauty. La star de 37 ans a donc choisi non pas d'embaucher un mannequin professionnel mais de lancer un grand casting à Los Angeles ouvert à toutes les femmes âgées de plus de 18 ans et sans limite d'âge. La griffe a ainsi annoncé la bonne nouvelle ce mardi 12 décembre 2017 via Twitter. Pour postuler, c'est plutôt simple, les aspirantes égéries doivent envoyer un email avec leurs infos réseaux sociaux, une photo en pied et deux portraits non retouchés et sans make up.

Et si le casting est ouvert à une bonne partie des femmes habitant L.A. et ses alentours, les fans restent mécontents d'une chose : les hommes en sont exclus. Alors que certaines marques de cosmétiques ont embauché des égéries masculines pour promouvoir leurs campagnes make up, Kim a choisi d'exclure les hommes du casting. Les followers ont été nombreux à dénoncer cette discrimination. Le débat est lancé...

À ne pas rater