Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Kim Kardashian ne se maquillait pas à l'adolescence et raconte pourquoi

.

Si Kim Kardashian est connue pour être celle qui a lancé la tendance make-up du contouring et qui ne peut plus s'en passer aujourd'hui, la star de la téléréalité a connu une période de sa vie où elle n'avait pas le droit de se maquiller. Une époque traumatisante pour l'épouse de Kanye West sur laquelle elle est revenue lors d'un interview donnée au magazine Vogue. 

Kim K est aujourd'hui l'une des plus grandes influenceuses beauté du monde. Et pourtant, il fut un temps où la bimbo avait pour interdiction de se maquiller. Il faut dire que la maman de North, Saint et Chicago a été scolarisée à la Marymount High School, un collège/lycée catholique où l'une des règles était - évidemment - que les filles n'avaient pas le droit de se maquiller.

"Je me suis, bien sûr, pliée aux règles... Sauf pour ma jupe d'uniforme que je portais vraiment courte - j'avais toujours des ennuis à cause de ça. Comme dans 'Clueless' !", a confié Kimmy à Vogue. Un signe de rébellion qui nous impressionne guère de la part de celle qui n'a de cesse de repousser les limites.

Pour autant, avoir l'interdiction de se maquiller durant la semaine n'a pas empêché Kim d'expérimenter en terme de maquillage durant le week-end. Dans cette même interview, celle qui ne manque aucune occasion d'enflammer Instagram confie ainsi que dès qu'elle sortait de l'école, elle testait plusieurs produits devant son miroir. "Quand j'avais 14 ans, l'eyeliner noir était un indispensable, et j'aimais porter du brun chocolat avec une touche de bordeaux sur les lèvres", confie-t-elle, "C'était mon obsession".

S'apercevant de la passion de sa fille, Rob Kardashian aurait alors décidé de l'inscrire à des cours à l'école de maquillage Joe Blasco à Hollywood. Le patriarche du Klan aurait ainsi payé 2500 $ par semaine et 650 $ pour le matériel et des cours professionnels. "Il nous a dit : 'Si vous voulez vous maquiller les filles, vous le ferez bien !'", raconte encore Kim K.

Une voie pavée de succès

Le moins qu'on puisse dire, c'est que cet apprentissage en parallèle de ses études a ouvert à Kim Kardashian les portes du succès. Inspiratrice phare de nombreuses jeunes femmes et business woman hors pair, la plus célèbre des soeurs du Klan s'est imposée ces dernières années aussi bien dans le domaine de la beauté que dans celui de la mode. Mieux, la soeur de Kourtney et Khloé s'apprête à recevoir le premier "Influencer Award", tout nouveau prix créé pour les CFDA Awards 2018.

Et on a envie de dire que le look over sexy arboré par la star au physique de déesse callipyge lors de ce Met Ball 2018, sur le thème "Corps célestes : mode et imagerie catholique", était une petite revanche sur les interdictions de son adolescence.

À ne pas rater