Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

50 années de films Polanski

"Carnage", le nouveau film de Roman Polanski, en salle mercredi 7 décembre.
"Carnage", le nouveau film de Roman Polanski, en salle mercredi 7 décembre.

Roman Polanski a réalisé son premier long-métrage "Le Couteau dans l'eau", en 1962. Un chef-d'oeuvre marquant, classé par Empire 64ème des 100 meilleurs films du monde. Un succès rapide pour le jeune réalisateur, vite considéré comme prodige du cinéma. Mais rapidement, c'est une autre étiquette qui va coller à la peau de Monsieur Polanski : celle d'un artiste maudit.

Grand amateur de psychologie, certains thèmes se font récurrents dans ses films : la folie, le complot, la paranoïa, l'aliénation, la dialectique maître-esclave, l'ambiguïté des relations entre victime et bourreau, l'humour noir et... le satanisme.

En 1967 il réalise "Le bal des vampires", avec l'éblouissante Sharon Tate, son ex compagne. Là déjà, il se démarque en affirmant vouloir "styliser le style". Il s'empare ainsi du domaine du fantastique, tout en humanisant les vampires de son film, prêts à tout pour avoir une vie sociale.

En 1968, Roman Polanski réalise son premier gros succès hollywoodien : "Rosemary's Baby". Une histoire sordide, basée sur un couple bientôt parents, qui s'installe dans un appartement new-yorkais considéré comme maudit. Des rumeurs vont jusqu'à dire que c'est justement ce long-métrage qui aura inspiré la secte de Charles Manson pour la tuerie du 9 aout 1969, dont l'une des victimes fut Sharon Tate, la compagne du réalisateur, alors enceinte de huit mois. Pour l'anecdote, l'immeuble maudit de "Rosemary's baby" en 1968 sera celui où John Lennon vécut en 1980... Et celui devant lequel il se fit assassiner, douze ans après la sortie du film. Maudit, Polanski ? Les tabloïds commencent vite à y croire.

En 1971, après le meurtre de sa compagne, il change radicalement de style avec le film "MacBeth", directement inspiré de la tragédie de William Shakespeare.

Depuis, tous les genres se prêtent aux films à la sauce Polanski, du fantastique à l'épouvante, tout comme le long-métrage historique : "Le Pianiste", sorti en 2002.

Mercredi 7 décembre, c'est son nouveau film "Carnage" qui est attendu au tournant. Cette fois-ci, Roman Polanski semble vouloir créer une nouvelle ère : le néo-Polanski. En effet, on retrouve sa signature principale, la psychologie, basée sur plusieurs concepts comme la paranoïa et la psychose... mais tournées à la dérision.

Du film "Le Couteau dans l'eau" à "Carnage", découvrez en images l'univers des films de Roman Polanski.

 

Aurélia Baranes

À ne pas rater