Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Kate Moss : drogue, anorexie, chirurgie esthetique, le top s'explique

Héroïne, anorexie, chirurgie esthétique, plus rien n'est désormais tabou pour Kate Moss. À l'approche de la quarantaine, la Brindille décide de lever un peu le mystère sur ce qui fait d'elle l'icône mode des fashionistas depuis maintenant presque 20 ans. Cover girl du magazine Allure pour le mois d'août 2013, elle en profite pour mettre les points sur les i, balayant les légendes urbaines qui l'entourent depuis ses débuts.

Ce qui fait Kate Moss, c'est autant sa silhouette parfaite que son silence médiatique. Proie favorite des paparazzis anglais depuis ses débuts, la jeune femme a toujours mis un point d'honneur à en dévoiler le moins possible en interview. Tant et si bien qu'on a d'ailleurs un peu été choqués d'entendre sa voix à la radio il y a quelques mois. Pourtant, lors de son interview pour Allure, dont elle fait la couverture pour la neuvième fois photographiée par Mario Testino, elle se livre à une petite introspection et fait taire les rumeurs.

C'est dans les années 90 que Kate devient le top incontournable qu'elle est toujours aujourd'hui. Avec son style grunge et androgyne, elle gagne rapidement le surnom de "La Brindille" et devient malgré elle l'icône du "Waif Look". Depuis elle n'a cessé d'être accusée d'influencer les adolescentes à vouloir être toujours plus maigres. Il faut dire qu'elle a fait couler beaucoup d'encre il y a quelques années en révéléant que l'un de ses credo était tout simplement "Rien n'est aussi bon que de se sentir maigre". Même si elle a tenté de se rattraper, le mal est fait. "L'histoire de l'anorexie c'était vraiment [plus] perturbant, être tenue pour responsable de la maladie de quelqu'un... Je n'étais pas anorexique" explique Kate, confiant même qu'elle n'était pas vraiment à l'aise pour poser nue, ayant même été jusqu'à penser à se faire refaire les seins. Depuis on peut dire que notre maestro du topless a surmonté ses complexes.

Si l'anorexique lui colle à la peau depuis des années, il y a également les problèmes des drogues. On se souvient notamment tous de la couverture du Daily Mirror avec comme titre "Cocaine Kate" en 2005. Si ce scandale a bien failli coûter sa carrière à la Brindille, ce n'était pas la première fois que celle-ci était associée aux drogues. Toujours dans les 90's, notre party girl, en plus d'être icone Waif Look, s'est retrouvée coincée dans la catégorie "Heroin Chic". "J'étais genre "oh c'est ridicule. Je sais que je ne prends pas d'héroine. Juste parce que je porte une peu d'eyeliner qui a coulé..." plaisante Kate, balayant la rumeur avec style.

Après 20 ans de carrière la jeune femme a su surmonter tous les obstacles et surtout les scandales. Le secret de la mère de famille ? Une petite devise que lui a inculqué l'un des ses exs, Johnny Depp : "Ne jamais se plaindre, ne jamais expliquer." Il faut croire que ça marche puisqu'à presque 40 ans, elle reste l'un des tops les plus influents au monde.

À ne pas rater