Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Kate Middleton, Letizia d'Espagne... Ces roturières devenues princesses

Kate Middleton est née dans un milieu aisé mais pas noble. À son mariage avec le prince William, qu'elle a rencontré à l'université de St Andrews, en Ecosse, elle devient "Son Altesse royale la princesse William Arthur Philip Louis, duchesse de Cambridge, comtesse de Strathearn, baronne Carrickfergus".
Kate Middleton est née dans un milieu aisé mais pas noble. À son mariage avec le prince William, qu'elle a rencontré à l'université de St Andrews, en Ecosse, elle devient " Son Altesse royale la princesse William Arthur Philip Louis, duchesse de Cambridge, comtesse de Strathearn, baronne Carrickfergus".

Vous voulez mettre le grappin sur un prince ? C'est le bon moment. Il n'y a jamais eu autant de roturières dans les familles royales. Kate Middleton, Maxima des Pays-Bas, Letizia d'Espagne... Elles doivent toutes leur mariage à la chance et non pas à leur sang.

En 2015, plus besoin d'avoir fait le bal des débutantes pour rencontrer le prince charmant. Car l'époque des contes est bel et bien révolue. Les princes ne trouvent pas l'amour sous une peau d'âne mais à la fac, dans un bar ou à une foire sévillane. Soyez-donc aux aguets : un prince vous attend peut-être au coin de la rue.

Une nouvelle génération de têtes couronnées

Les chastes amours d'Elizabeth II et son mari sont très loin quand on observe les nouveaux couples royaux ou princiers. À commencer par Carl Philip et la sulfureuse Sofia Hellqvist, dont l'union, célébrée en juin prochain, n'aurait certainement pas été autorisée 50 ans plus tôt. Mais Emmanuel-Philibert de Savoie a lui aussi bénéficié de l'adoucissement des moeurs, sans quoi il n'aurait certainement pas pu se marier avec Clotilde Courau. Quant à Mette-Marit, mère célibataire au moment de sa rencontre avec le prince Haakon de Norvège, elle n'a pu avoir sa couronne que grâce à l'évolution des traditions.

Roturières... mais pas idiotes !

Il est loin, le temps des princesses enfermées dans un donjon à rêvasser d'un chevalier blanc. Toutes les roturières qui ont épousé une tête couronnée avaient déjà pris leur vie en main avant de rencontrer leur mari. La très styléee Maxima travaillait dans la finance à New York lorsqu'elle a rencontré le prince Willem-Alexander ; Letizia Ortiz était une journaliste accomplie et reconnue ; Mary Donaldson évoluait avec succès dans le milieu de la publicité ; Kate Middleton, qui donnera bientôt naissance à son deuxième enfant, est diplômée d'histoire de l'art.

Autant d'atouts qui leur permettent de faire bouger les choses dans leur pays et de donner plus de poids à leurs actions. Par exemple, la reine Maxima, grâce à son expérience dans la finance, est devenue l'un des avocats spéciaux des Nation-Unies pour la finance inclusive. Une belle avancée !

À ne pas rater