Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Kate Middleton et William : pourquoi leurs vacances ne leur coûtent rien

Quand ils partent en vacances, Kate Middleton et le prince William n'ont pas besoin de réserver un hôtel ou de louer une maison. Leurs amis se chargent de leur mettre à disposition des propriétés de rêve. Un privilège qui fait grincer des dents outre-Manche.

L'appartenance à la famille royale britannique présente bien des avantages. On peut ainsi voyager aisément en hélicoptère, bénéficier d'un logement confortable ou ne pas travailler sans souffrir financièrement, comme Beatrice d'York. À côté de celle que les tabloïds appellent le "parasite royal", Kate Middleton et le prince William font figure d'anges. Mais eux aussi profitent parfois de leur situation : cette année, leurs vacances ne leur ont presque rien coûté. Le couple passe l'été dans le Sud de la France, dans une propriété appartenant au magnat des communications Michael Green. Plus tôt dans l'année, ils ont aussi profité de la luxueuse villa de leur ami John Robinson sur l'île Moustique, et du chalet de connaissances à Courchevel en mars pour se retrouver en famille.

Ainsi, chacun de leurs voyages à l'étranger à titre personnel - y compris ceux au Kenya, où William a demandé Kate en mariage, en Espagne, on encore dans le Luberon - ne leur coûte presque rien. Evidemment, ces hôtes se font une joie d'héberger le duc et la duchesse de Cambridge et ne les feraient payer pour rien au monde.

Kate et William critiqués par les Anglais

Ces vacances quasiment toujours gratuites sont mal perçues par les sujets britanniques. Ceux-ci estiment que le prince William, dont la fortune est estimée à 20 millions de livres, pourrait mettre la main au portefeuille quand il s'agit de loisirs personnels. D'autant plus que son travail à mi-temps en tant que pilote d'hélicoptère d'urgence lui a valu le surnom de "prince fainéant", tandis que sa femme se voit reprocher le manque d'investissement dans ses devoirs royaux.

Ce nouveau volet qui s'ajoute aux nombreux privilèges du duc et de la duchesse de Cambridge risque de faire grincer des dents à Buckingham. On parie que leur agenda royal sera bien chargé à la rentrée...

À ne pas rater