Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Kate Middleton et le prince William : le couple menacé par la presse britannique

Entre le couple royal et la presse, les relations ne sont pas au beau fixe. Accusés par les médias de ne pas "jouer le jeu", Kate Middleton et surtout le prince William pourraient bien s'attirer les foudres des rédactions, prêtes à leur faire connaître le vrai goût de l'intrusion.

Entre la presse people et le couple royal, il y a de l'eau dans le gaz. Derrière les sourires de façade du duc et de la duchesse de Cambridge et les articles sympathiques publiés par les tabloïds se trame en réalité une vraie crise. La raison : la trop faible implication du prince William dans ses fonctions d'héritier et son aversion pour la médiatisation.

Si le fils de la princesse Diana a négocié avec la reine Elisabeth II un allégement dans ses obligations, la presse goûte peu à son emploi du temps réduit. Le Sun a ainsi mentionné que "Will le paresseux" n'avait participé qu'à 122 engagements officiels l'an passé, contre 341 pour la reine.

Même la profession choisie par le prince - pilote d'hélicoptère d'urgence - ne trouve pas grâce aux yeux des médias, qui considèrent que les 20 heures hebdomadaires consacrées à ce travail ne sont pas suffisantes.

Surtout, l'aversion du prince William envers la presse people serait source de tension entre lui et les tabloïds.

"Le prince William doit jouer le jeu"

Fini de rigoler, les patrons de publications semblent aujourd'hui déterminés à rappeler au prince ses obligations. "La contrepartie de l'extraordinaire mode de vie de la famille royale est de travailler dur et d'assumer les responsabilités envers les contribuables qui le financent", écrit ainsi le Sun.

Les médias en auraient assez d'être tenus à l'écart de la vie du couple royal. Parti en vacances dans le plus grand secret dans les Alpes, ils n'ont amené avec eux qu'un seul photographe de la Press Association, qui s'est chargé de diffuser les six clichés soigneusement sélectionnés par le prince William et Kate Middleton.

Pas suffisant, pour la presse, qui accuse le duc de Cambridge de "ne pas jouer le jeu". Et de rappeler qu'en leur temps, le prince Charles et la princesse Diana se laissaient photographier en famille chaque matin, durant leurs vacances.

L'ancien rédacteur en chef du Daily Mirror, Piers Morgan, n'hésite pas à se faire encore plus menaçant dans les pages du Daily Mail. "S'il continue à réécrire les règles, alors la presse finira pas le faire aussi et il expérimentera, je le crains, ce que veut vraiment dire l'intrusion, comme sa mère l'a endurée."

Quand on sait que le prince William tient la presse en partie responsable de la mort de sa mère, en août 1997, la violence de ces mots ne se fait que plus forte. "Personne ne veut connaître cela à nouveau", tempère le journaliste, qui donne un conseil au père de George et de Charlotte : "Il doit comprendre que la presse - et surtout ceux qui la lisent - n'est pas l'ennemi, et jouer le jeu".

À ne pas rater