Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Kate Middleton, coquine pour la bonne cause ? : "Catherine, arrête de flirter !"

Hier, Kate Middleton et le prince William ont pris part à un évènement caritatif au sein d'une grande société de courtage anglaise. En plus de faire sensation avec sa nouvelle coupe, la duchesse s'est fait remarquer par son attitude peut-être un peu trop mielleuse au goût de son mari. Elle s'est fait rappeler à l'ordre par un William plus blagueur et mauvais joueur que jamais. 

Kate Middleton et le prince William ont passé une partie de leur après-midi du 9 décembre 2015 dans les locaux de l'ICAP, à Londres. Cette grande société de courtage organise chaque année une journée caritative durant laquelle 100% de ses commissions sur les opérations financières réalisées sont reversés à des associations. Le duc et la duchesse de Cambridge ont donné de leur personne, encourageant les transactions en personne, au téléphone, parlant directement avec les courtiers.

Le couple a pris beaucoup de plaisir à faire grimper les tarifs pour que le plus d'argent possible soit reversé aux treize associations caritatives aidées cette année par l'ICAP. Kate et Wills se sont même mis en compétition : c'était à celui qui conclurait le plus de deals !

"Catherine, arrête de flirter !"

Et d'après ce que rapporte le site du magazine Hello!, Kate Middleton, qui vient de se couper les cheveux, n'aurait pas hésité à user de ses charmes et de sa voix douce pour favoriser ses négociations. Tant et si bien que le prince William, visiblement agacé que sa femme finalise plus de d'opérations que lui, s'est écrié devant toute l'assemblée : "Catherine, c'est bon, tu peux arrêter de flirter avec eux !", provoquant évidemment l'hilarité de la jeune femme et des témoins. "Désolé, ma femme est en train de me mettre mal à l'aise" a-t-il poursuivi tout bas à son interlocuteur, évidemment toujours sur le ton de l'humour.

De son côté, William a lui aussi utilisé des moyens assez peu orthodoxes de faire grimper les prix, notamment en prenant l'un de ses interlocuteurs par les sentiments. Le courtier en question n'était autre qu'un ancien camarade classe de William, qu'il fréquentait sur les bancs d'Eton. "Vash, mon vieux pote ! Comment vas-tu ! Qu'est-ce que tu fais ? [...] Ça me fait plaisir de t'entendre !" a-t-il lancé, tentant d'amadouer le courtier en misant sur la nostalgie.

Quelle que soit leur technique, les "de Cambridge" sont de fins négociateurs !

À ne pas rater