Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Kate Middleton : bapteme du Prince George confirme et armoiries devoilees

Avalanche d'annonces officielles aujourd'hui sur le twitter officiel de Clarence House. En plus de dévoiler enfin les armoiries conjugales du Duc et de la Duchesse de Cambridge, c'est la date du très attendu baptême du Prince George qui a été révélée.

Deux ans après leur mariage, le blason de Kate Middleton et du Prince William les représentant comme couple marié vient d'être dévoilé. Créé par The College of Arms et approuvé par la reine d'Angleterre il y a quelques temps, il n'est révélé au grand public qu'aujourd'hui.

Sur la gauche, on retrouve les armoiries du Duc de Cambridge avec les symboles des trois lions d'Angleterre, le lion d'Écosse et la harpe irlandaise le tout entouré de la devise Honi soit qui mal y pense et dans les tons rouge, bleu et or. De l'autre côté, on retrouve les armoiries des Middleton offerts au grand-père du Prince George un peu avant le mariage en 2011. "William" et "Kate" sont entourés du lion royal et d'une licorne comme sur le blason original du Prince William offert à ses 18 ans par la Reine.

Comme Kensington Palace le rappelle, le couple gardera ce blason pour toujours mais certaines parties pourraient changer selon les circonstances, si le Prince William devient roi par exemple. Ils gardent également chacun leurs propres armoiries.

Autre révélation de la journée sur le Twitter de Clarence House, la date officielle du baptême du Prince George. Né le 22 juillet dernier, il sera baptisé le 23 octobre à St James' Palace par l' archevêque de Cantorbéry. On découvrira alors les 5 autres parrains et marraines du royal baby en plus de Guy Pelly.

À ne pas rater