Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Kate Barry : cérémonie intime pour un ultime hommage jeudi à Paris

Disparue la semaine dernière, la fille aînée de Jane Birkin, Kate Barry sera inhumée ce jeudi à Paris, lors d'une cérémonie intime, en présence de la famille de la photographe.

D'elle, on savait peu de choses. Fille et soeur de dans l'ombre des Birkin, Kate Barry s'est éteinte mercredi 11 décembre, en chutant du 4e étage de l'immeuble du 16e arrondissement dans lequel elle résidait depuis peu. Photographe discrète, fille de Jane Birkin et du compositeur John Barry, elle sera inhumée jeudi à Paris.

Après le choc de sa mort, dans des conditions troubles, vient l'heure du recueillement. Samedi 14 décembre, ses proches ont fait paraître un avis de décès dans les pages du Monde. "Roman de Kermadec, son fils, Jane Birkin, sa mère, Charlotte Gainsbourg et Lou Doillon, ses soeurs, Oury, son compagnon et ses enfants ont la tristesse de faire part de la mort de Kate Barry, à l'âge de quarante-six ans. La cérémonie religieuse aura lieu le jeudi 19 décembre 2013, en l'église Saint-Roch. L'inhumation aura lieu dans l'intimité familiale"

Photographe passionnée, éprise des gens et du portrait, elle avait récemment encore rendu public son travail à l'occasion de l'exposition "Point of view" à la galerie Cinéma de la productrice Anne-Dominique Toussaint de Paris. Des clichés où se mêlaient actrices connues et employés de Rungis. Ses soeurs, Charlotte Gainsbourg et Lou Doillon, et sa mère Jane Birkin s'étaient rendues au vernissage, le 26 septembre dernier. La dernière apparition en famille pour Kate Barry.

Artiste engagée, elle a longtemps bataillé avec ses propres démons, l'alcool, la cocaïne et les médicaments. Enceinte à 19 ans, elle avait finalement trouvé le courage de tout lâcher, puis de créer un centre d'aide, l'Apte (Aide et prévention des toxico-dépendances par l'entraide). Depuis, elle avait réalisé la première de Ni Putes, Ni Soumises, et la couverture du premier numéro de Rose, un magazine adressé aux femmes malades du cancer.

Ses proches et une foule d'anonymes seront invités à lui rendre un ultime hommage jeudi, à Paris.

À ne pas rater