Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Karine Le Marchand : ''meurtrie et sideree'' par les propos de Lilian Thuram

La guerre est déclarée entre Karine Le Marchand et Lilian Thuram. L'ex couple officiellement séparé depuis septembre enchaîne les apparitions chacun de leur côté pour donner leur version des faits. Entre violence, plainte retirée et règlement de compte, difficile de connaître la vérité. Après le passage de Lilian sur Canal +, Karine Le Marchand sera à l'émission de Thomas Hugues "Médias, le magazine", dimanche à 12h35 sur France 5.

Karine Le Marchand ne compte pas laisser Lilian Thuram la tacler gratuitement. Celui qui a donné sa version des faits hier sur Canal + semble avoir donné le départ d'une guerre ouverte entre l'ex couple. "Meurtrie et sidérée", la présentatrice télé compte bien répondre à ce qu'a dit Lilian à la télévision. C'est à l'émission "Médias, le magazine" de Thomas Hugues qu'elle va à son tour régler ses comptes dimanche prochain, affirment nos collègues de Puremédias.

"Je suis meurtrie et sidérée, je ne comprends pas ce déballage et ces mensonges" a affirmé Karine au journaliste. Ce dernier a relayé l'information sur son compte Twitter personnel, un peu de teasing avant l'émission de dimanche à 12h35. La jolie brune affirme également "regretter d'avoir retiré ma plainte... J'ai subi des pressions pour retirer ma plainte". Son but, rappelle Karine, était avant tout de "protéger mes enfants". On a hâte de savoir la suite de son histoire.

Pour rappel, Lilian Thuram s'est confié au Grand Journal hier, revenant sur tous les détails de leur séparation : "Cette séparation est un peu surréaliste, j'ai été pris dans quelque chose de surréaliste. Une femme avec qui je vivais me dit qu'elle veut partir, jusque-là il n'y a pas de problème. Elle me fait une demande, une demande de compensation par rapport aux années passées ensemble. J'ai dit non. Elle m'a envoyé un SMS, m'a dit qu'elle allait me détruire, détruire mon image. Ces paroles ont été prononcées le 3 septembre, le 3 au soir elle dépose une plainte et le soir, je suis convoqué par la police. Je n'ai jamais été violent avec Karine Le Marchand, je ne le serai jamais avec aucune femme. Je ne suis pas quelqu'un de violent en règle générale, a-t-il poursuivi. L'avocate me dit que parfois dans les séparations, il y a de l'irrationnel (...) Elle a porté plainte seule, elle a retiré sa plainte seule, elle a peut-être eu un moment de lucidité (...) Les gens vont faire la part de chose. Cette action a été préjudiciable à ma fondation. Là, je devais aller en Bolivie mais ils ont décliné l'invitation à cause de cette information. Même chose en Italie. C'est une affaire classée."

On attend de savoir ce que Karine Le Marchand va répondre à ça... la réponse dimanche à 12h35 sur France 5.

À ne pas rater