Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Kanye West : il compare le harcèlement des paparazzi à la ségrégation raciale

S'il fallait encore une preuve que Kanye West est un être perdu, la voilà. Arrêté il y a un an après l'agression d'un paparazzi, le rappeur a livré une étonnante déposition, dans laquelle il compare le harcèlement des paparazzi à la ségrégation raciale. Eh, il y va un peu fort, là, non ?

L'ego surdimensionné de Kanye West est sans doute aussi connu que le popotin XXL de sa chère et tendre. Adepte des petites phrases totalement barrées, le papa de North West a depuis des années engagé une lutte acharnée contre les paparazzi. Pro de la com, l'homme ne supporte pas de se faire harceler par l'objectif des photographes.

Problème, lorsqu'on est l'un des rappeurs les plus connus du monde, qu'on se prend pour Jésus sur scène et qu'on épouse l'une des bimbos les plus célèbres de la téléréalité (et qui doit tout aux médias, soit dit en passant), il est bien difficile de les ignorer.

C'est dès lors avec ses poings que Kanye West répond. En juillet 2013, il s'en est ainsi pris physiquement à Daniel Ramos, un paparazzi qui l'attendait à la sortie de l'aéroport de Los Angeles.

Mais pourquoi revenir sur cette agression maintenant ? Parce que le contenu de la déposition du chanteur a été porté à la connaissance de la rédaction de TMZ, qui l'a partagé sur le Net. Et certains propos de manquent pas de mordant.

Ainsi, lorsque l'avocat de Daniel Ramos cite les paroles de sa chanson "Flashing Lights", diatribe contre les paparazzi, Kanye West lui récuse le droit de prononcer le mot "nigga", pourtant dans le texte. "Il faut demander un passe-droit. Tu ne peux pas juste me balancer le "n" word comme ça. C'est offensant parce que tu es blanc."

Le rappeur enchaîne et cette fois, il va plus loin. Faisant un parallèle avec la situation des Noirs aux Etats-Unis dans les années 60, il n'hésite pas à comparer sa lutte contre les paparazzi à la lutte pour les droits civiques. Une époque où Martin Luther King et Malcolm X appelaient à combattre (de façon pacifique ou violente) la ségrégation raciale, les lynchages et les inégalités.

Selon le chanteur, les paparazzi le privent, lui et les membres d'une "minorité" aux droits apparemment bafoués, celle des célébrités, de sa liberté de mouvement.

Si on peut déplorer le harcèlement des photographes subi par les stars au quotidien, mettre cela sur le même plan que la lutte pour obtenir l'égalité des droits est ridicule, voire offensant. Pour une fois, Kanye West ferait bien d'arrêter de regarder son nombril. Car, loin de L.A., certains luttent encore pour faire valoir leurs droits.

À ne pas rater