Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

5 styles capillaires de Justin Timberlake qu'on espère ne jamais voir revenir

.

En l'honneur du chanteur (qui fête aujourd'hui son anniversaire), on s'est plongé dans l'incroyable évolution capillaire de Justin Timberlake. En bonne idole pop des années 2000, le plus improbable avait pour habitude d'apparaître sur le crane de la star. On a donc décidé de prier très fort pour que certains de ces styles ne reviennent jamais à la mode.

La coupe spaghetti

.

C'est peut-être la coupe la plus iconique de la fin des années 1990, alors que Justin Timberlake est encore la star du groupe Nsync. Pour mettre en valeur ses bouclettes, Timberlake ose la bonne décolo à tendance jaune. Ni l'abus de gel, ni le blond douteux, ni la délimitation avec les côtés n'est pardonnable.

Probabilité de come back : 50%. Après tout, plus d'un chanteur a osé le platine. Mais Dieu merci, depuis les techniques ont évolué, évitant ce genre de résultat.

La grosse choucroute

.

Certes, on aime le cheveux bouclés. Mais Justin, sérieusement, pourquoi ce drôle de mouvement vers l'arrière qui donne un effet grand-mère permanentée ?

Probabilité de come back : 60%. La permanente gagne du terrain, les amis. Mais préférons de jolies boucles qui tombent sur le front, par pitié !

Les tresses collées

.

Il fut un temps où le concept d'appropriation culturelle était bien étranger à la pop culture mainstream (elle peine encore à le comprendre, pour tout dire...). Résultat : voilà Justin Timberlake débarquant sur le tapis rouge avec des tresses collées.

Probabilité de come back : 0% si vous êtes blanc.

Les piques

.

Ce fut le style capillaire de prédilection de tout une génération durant une bonne partie de la décennie 2000 (je plaide coupable), alors évidemment, Timberlake aussi a succombé aux piques, créées à grand renfort de Vivel Dop appliqué en couche généreuse sur le haut du crâne.

Probabilité de come back : 80%. Les gens adorent les tendances des années 2000 et à notre grand dam, certains n'ont toujours pas renoncé à la dite coupe.

Le bouc

.

C'est peut-être l'un des plus grand mystère de la pilosité faciale masculine : le bouc. Le simple questionnement à avoir est : pourquoi ? Notre réponse : on n'en sait rien mais plus jamais.

Probabilité de come back : 20%. Vraiment, on est très heureux que les hipsters aient imposé la barbe comme meilleure option, mais on ne peut jamais anticiper un retour improbable.

À ne pas rater