Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Juliette Binoche récolte les larmes de Quentin Tarantino

Actrice incontournable du cinéma hexagonal à la carrière bien remplie, Juliette Binoche a reçu un véritable honneur et pas des moindres. La Française a ému aux larmes le seul et unique Quentin Tarantino lors d'une performance sur le grand écran. Focus sur la confidence surprenante de la comédienne !

On peut à proprement parler d'exploit. En effet, découvrir que Juliette Binoche a réussi à faire pleurer Quentin Tarantino, c'est quand même quelque chose. C'est l'actrice elle-même qui l'a confié au site IndieWire. Une anecdote qui fait déjà sensation.

"Je l'ai pris comme un compli­ment  !"

Sachez-le, le maître des films saignants, Quentin Tarantino est sensible et pas qu'un peu. Le réalisateur s'est même laissé aller à verser une larmichette en voyant une prestation de Juliette Binoche sur le grand écran. Même si le film en question n'est pas le premier auquel le public aurait pu penser, l'anecdote reste exceptionnelle. Quentin Tarantino a trouvé le moyen de s'émouvoir devant "Godzilla", sorti le 14 mai 2014. "Quen­tin Taran­tino m'a dit : 'C'est la première fois que j'ai pleuré pendant un block­bus­ter en 3D. Il a fallu que j'enlève mes lunettes pour sécher mes larmes'. Je l'ai pris comme un compli­ment !", a confié Juliette Binoche au site IndieWire. Et il est certain que l'actrice française peut l'être, ça n'arrive pas à tout le monde ce genre de chose !

Une performance de trois minutes et quarante-cinq secondes

Car Juliette Binoche n'a pas seulement réussi à émouvoir Quentin Tarantino mais elle l'a fait en un temps record. Mais lorsqu'elle évoque son rôle dans le blockbuster, l'actrice avoue qu'il n'a pas été très divertissant. "Je ne sais pas si on peut vrai­ment parler de 's'amuser' quand il faut mourir en deux secondes", a-t-elle expliqué, "que vous êtes le seul vrai person­nage fémi­nin, et que vous êtes morte au bout de trois minutes et quarante-cinq secondes". Une prestation brève, mais déterminante dans le film, il n'en a pas fallu plus pour que le réalisateur de "Pulp Fiction" soit bluffé par le talent de l'actrice. Celle qui a été décrite comme une "penseuse excentrique et perchée" selon Kristen Stewart, sa partenaire à l'écran pour "Sils Maria" n'a pas fini d'éblouir le grand écran.

Et quand ce n'est pas au cinéma, l'actrice surprend sur tapis rouge comme elle le faisait récemment au défilé Givenchy.

À ne pas rater