Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Julie Gayet : son grand retour au cinéma après la tempête médiatique

2015 sera son année. Si 2014 a apporté son lot de scandales, Julie Gayet compte bien reprendre sa carrière en main. Elle sera à l'affiche du nouveau film de Pascal Elbé sur l'escroc Gilbert Chikli, aux côtés de Vincent Elbaz et Zabou Breitman.

La page est tournée. Plus d'un an après les révélations de Closer sur sa relation avec François Hollande, Julie Gayet sort de l'ombre. Celle qui s'est fait discrète dans le monde du cinéma en 2014, se cantonnant à son activité de productrice, va à nouveau jouer au cinéma. L'actrice a commencé à tourner "Merci pour votre collaboration", le nouveau film de Pascal Elbé avec Vincent Elbaz et Zabou Breitman.

Étape par étape, Julie Gayet se réapproprie sa carrière. Le premier pas, c'était son apparition aux César 2014, le second sa montée des marches au Festival de Cannnes. Au cours de l'été, elle avait aussi fait la promotion de son documentaire, "Cinéast(e)s", au festival Paris Cinéma. Mais aucune participation à un tournage ne figurait à son agenda. Pourtant, ce ne sont pas les offres qui ont manqué : après la tempête médiatique autour de sa liaison avec le président, Julie Gayet s'est vue proposer de nombreux rôles... d'agent secret ou de policière.

Julie Gayet en pleine escroquerie

Avec "Merci pour votre collaboration", la comédienne de 42 ans va enfin renouer avec son métier et ses premières amours : la comédie. Le film de Pascal Elbé "suit le parcours de Gilbert Chikli, un manipulateur narcissique qui trompe ses victimes avec brio en se faisant passer tour à tour pour leur président, puis pour un agent de la DGSE. Insatiable et sans limite, sa folie le mènera à sa perte", peut-on lire sur le site Le Film français.

Dans les pages du journal Tel-avivre (une partie du tournage se déroule en Israël), Pascal Elbé expliquait en novembre dernier : "Le film parlera de ces escrocs qui vivent en tant qu'expatriés en Israël. Il [Gilbert Chikli, ndlr] a carambouillé une cinquantaine de banques pour 43 millions d'euros avec un culot incroyable ! C'est un escroc à l'ancienne, un type infréquentable à moitié fou mais avec une histoire forte. Il a mon attention mais pas ma considération".

À ne pas rater