Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Julie Gayet s'engage contre le mariage forcé

À l'occasion de la journée internationale des droits de la femme, la réalisatrice Lisa Azuelos a dévoilé son court-métrage "14 millions de cris", pour dénoncer le mariage forcé dans le monde. À l'affiche de cette vidéo poignante et dérangeante, Julie Gayet, Alexandra Astier et la jeune Adèle Gasparov. 

En parallèle du "Gayet Gate" ou de sa nomination aux César 2014, l'actrice Julie Gayet continue sa carrière, entre films récompensés et courts-métrages coup de poing. En effet, on la découvre aujourd'hui dans un court-métrage réalisé par Lisa Azuelos (la réalisatrice de "LOL") et qui dénonce le mariage forcé dont sont victimes 14 millions de personnes...

La vidéo de 4 minutes démarre sur une innocente scène de la vie quotidienne, filmée à la sortie du collège, où un groupe de jeunes adolescents parle de leur prochaine sortie au cinéma. Malheureusement, pour l'une des fillettes (Adèle Gasparov), le week-end sera beaucoup plus tragique. Quand elle rentre chez elle, sa mère (jouée par Julie Gayet) l'habille d'une robe en dentelle, avant de la mener avec son mari (joué par Alexandre Astier) à la mairie, où elle épouse de force un vieil homme (Philippe Nahon).

La vidéo en noir et blanc est courte, mais dangereusement efficace pour dénoncer un mal qui touche 14 millions de personnes dans le monde, chaque année : le mariage forcé. Et en choisissant des acteurs occidentaux pour faire passer son message, la réalisatrice semble vouloir souligner que l'horreur n'a pas de couleur et encore moins de pays ! "Le film s'appelle 14 millions de cris car il y a 14 millions de filles mineures mariées de force tous les ans dans le monde (70 000 en France). C'est mon cri à moi pour que l'on puisse entendre le leur. Et que cesse l'idée reçue que cela puisse être une normalité. Même si le chemin est long avant d'y arriver ce film est un pas de plus parmi d'autres...", explique la réalisatrice. Espérons que sa vidéo fasse effet en cette veille de la Journée de la Femme...

Quant au prochain film de Lisa Azuelos, intitulé "Une Rencontre" avec Sophie Marceau et François Cluzet, il sera à l'affiche le 23 avril prochain.

À ne pas rater