Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Jourdan Dunn : premier mannequin noir en couverture de Vogue UK depuis 12 ans

Jourdan Dunn, premier mannequin noir en couverture du Vogue UK depuis douze ans.
Jourdan Dunn, premier mannequin noir en couverture du Vogue UK depuis douze ans.

Le fait mérite d'être souligné et acclamé. Jourdan Dunn est le premier mannequin noir à faire la couverture de Vogue UK... depuis 12 ans. Succédant à Naomi Campbell qui a posé pour le mensuel britannique en 2002, aucun top noir n'avait de nouveau eu les honneurs de la couverture du prestigieux magazine. Il y a comme un parfum de bonnes résolutions dans l'air du côté de chez Vogue.

C'est le top lui-même qui l'a annoncé sur son compte Instagram, révélant la couverture du Vogue UK du mois de février 2015. Carré blond parfaitement brushé, robe printanière et regard sombre, la belle Jourdan Dunn dévoile en avant-première la couverture du prochain numéro à paraitre. Mais surtout se révèle très enthousiaste pour cette nouvelle année et nouvelle aventure. Douze ans après Naomi Campbell, le top de 24 ans crée admiration tout en relançant le débat.

Visage de Maybelline New York, crevant l'écran aux côtés de Cara Delevingne pour YSL Beauté entre autres, le minois de Jourdan Dunn est loin d'être inconnu. Celle qui est aujourd'hui égérie Burberry, était réclamée à grands cris en couverture de Vogue. C'est The Guardian qui, en août 2014, posait la question quant à savoir si le manque de mannequin noir en couverture du Vogue UK était une forme de racisme. Et déjà à l'époque, c'est le nom de Jourdan Dunn qui était avancé, la notoriété du top étant en pleine explosion. L'incompréhension à ne pas voir la BFF de Cara Delevingne apparaitre comme visage du Vogue UK était grande. En ce début d'année 2015, le souhait est exaucé pour le mannequin britannique et ses fans qui ont soutenu fortement sa candidature. "Je suis si heureuse de pouvoir enfin dire JE SUIS EN COUVERTURE DU VOGUE UK !!! Merci à Vogue, Patrick Demarchelier et Kate Phelan sans qui cela ne serait jamais arrivé et merci à tous pour tout l'amour et le soutien reçus, cela signifie tellement pour moi", écrit-elle en légende. Mais si le choix de Vogue UK se doit d'être salué, ne serait-ce que symboliquement, la couverture reprise de toute part par les médias prouve que le fait est encore trop rare.

La preuve, le Vogue britannique semblait se tirer, d'une certaine manière, une balle dans le pied en publiant la rétrospective de ses couvertures 2014 sur son compte Instagram officiel. Et force est de constater qu'aucune des personnalités devenus visage du magazine n'était des célébrités de couleur. Heureusement, l'heure est aux bonnes résolutions du côté du prestigieux titre. Il était temps...

De son côté, The Fashion Spot fait un état des lieux des couvertures de magazine durant l'année 2014 et montre un manque cruel de disparité dans la sphère mode. S'appuyant sur l'observation de quarante-quatre magazines à travers le monde, le site révèle que sur 611 couvertures, 567 ont été réservées à des mannequins (ou célébrités) "blancs", contre seulement 119 mannequins de couleur. Soit cinq fois plus pour la première catégorie.

Pire, Harper's Bazaar US et UK, Vogue UK, Vogue Netherlands, Vogue Paris, Vogue Ukraine, Vogue Russie, Teen Vogue, Numéro, Love et Porter étaient épinglés pour n'avoir fait appel à aucun mannequin de couleur pour leurs couvertures durant cette année 2014. La palme, elle, revenait à Vogue UK qui n'a pas laissé de mannequin noir trôné en une d'un de ses numéros depuis 2002. Douze ans que Naomi Campbell a posé pour le magazine, il était temps qu'une autre personnalité noire prenne la relève. En faisant appel à Jourdan Dunn, le mensuel britannique tente de se faire pardonner, mais pourrait également faire avancer les choses. En 2015, l'espoir est donc permis.

H. F-G

À ne pas rater