Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

John Travolta, les rumeurs d'homosexualité : "impossible de les contrôler"

Voilà maintenant des années que John Travolta est le centre de rumeurs qui l'imaginent homosexuel. Marié depuis des années et père de deux enfants, il se confie pour la première fois sur les tabloïds, ainsi que le décès de son fils, Jett. 

Si côté cinéma il se fait de plus en plus discret, John Travolta reste l'un des acteurs les plus cultes au monde. Merci "Grease" ou encore "Pulp Fiction", qui a d'ailleurs soufflé sa vingtième bougie à Cannes. Mais récemment, la star hollywoodienne a accepté de se confier dans les pages du Daily Beast, revenant même sur une rumeur qui lui colle à la peau depuis des années.

"John Travolta est gay" ont très longtemps scandé des tabloïds américains. Certains allaient même jusqu'à inventer des détails croustillants, parlant d'une idylle entre l'acteur et un serveur de bar, tandis que d'autres affirmaient qu'il était amoureux du frère de sa femme. Bref, jamais rien de concret, si ce n'est de quoi faire le miel de quelques magazines pendant un temps.

Et si l'acteur n'a jamais commenté ces rumeurs, il a décidé pour la première fois d'en parler pour le Daily Beast, affirmant même qu'il ne peut de toute façon pas les contrôler. "Chaque star a un talon d'Achille. Il ne s'agit de rien d'autre que de gens avides d'argent. C'est tout. Ça arrive à tous les niveaux. Je n'y prête pas trop attention. Certaines personnes attaqueraient plus que je ne le fais, mais je laisse faire car je n'y peux rien."

L'acteur que nous avons rencontré pour "Savages" ne préfère donc pas se focaliser sur ce genre de rumeurs, en revanche il ne supporte pas une chose : qu'on parle de sa famille. "Je trouve que ce qui est le plus violent, c'est ce qui concerne la mort de mon fils (ndlr : il a été victime d'un chantage). C'est le pire que j'ai pu ressen­tir. Les histoires de sexe, ça inté­resse toujours les gens, mais on ne touche pas à ma famille. Vrai­ment. Avec ça, je trouve qu'une partie des médias est tombée trop bas. Le reste, je peux gérer." Voilà qui est dit !

À ne pas rater