Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Jennifer Aniston : son coup de gueule contre les rumeurs de grossesse

Connue pour ne pas répondre à la presse people, Jennifer Aniston a décidé de prendre la plume et de rédiger une lettre ouverte pour répondre aux rumeurs de grossesse à son sujet. Celle qui fait les choux gras de la presse depuis le début de sa carrière tape du poing sur la table et dénonce un problème sociétal bien plus profond.  

"Pour info, je ne suis pas enceinte, par contre j'en ai ras-le-bol!"

Jennifer Aniston est une star. Une vraie. Partie de rien, elle a su se faire une place dans le monde d'Hollywood. De la série "Friends" à sa nomination aux Golden Globes, l'actrice mène une carrière exemplaire. Dans l'ère des réseaux sociaux, c'est l'une des seules stars hollywoodiennes à ne pas dévoiler les détails de sa vie privée. Mais si aujourd'hui la compagne de Justin Theroux a décidé de prendre la parole, c'est parce que, selon elle, les récentes rumeurs de grossesses - auxquelles elle a droit toutes les semaines - illustrent un problème sociétal profond.

L'actrice a décidé de taper du poing sur la table. Dans une tribune publiée par le Huffington Post, elle dévoile à quel point ces rumeurs sont symptomatiques de la pression constante que subissent les femmes. C'est la couverture de In Touch Weekly, parue en juin, qui a sonné le glas pour Jennifer. Une couverture de trop qui la montre profitant de ses vacances, le ventre ballonné. Le titre : "Jen est enfin enceinte". Enfin. Comme si l'actrice n'attendait que ça. Est-il si dur d'accepter en 2016 qu'une femme puisse se sentir épanouie sans enfant ?

Une femme peut se sentir accomplie sans compagnon et sans enfants

"Chaque jour, mon mari et moi sommes harcelés par des dizaines de photographes agressifs plantés devant chez nous, qui feront n'importe quoi pour obtenir une quelconque photo, même si ça signifie nous mettre en danger, nous ou les piétons qui ont la malchance de se trouver dans les parages".

Ce n'est pas une nouveauté, la vie privée de Jennifer Aniston fait les beaux jours de la presse people depuis ses débuts à Hollywood. Lorsqu'elle épouse Brad Pitt en 2000, un "golden couple" naît sous nos yeux. Ils sont beaux, blonds, célèbres. On les admire et on les envie. Déjà, les rumeurs de grossesse envahissent la sphère people. Et lorsqu'ils divorcent en 2005, la cause de leur rupture portant le doux nom d'Angelina, les journaux s'en donnent à coeur joie. "Pauvre Jen" devient le sobriquet de l'actrice qui doit subir la pitié du monde entier.

Aujourd'hui heureuse en couple avec Justin Theroux, Jennifer Aniston suscite toujours autant d'attention et encore et toujours des rumeurs de grossesse. A croire que cela devrait être son seul horizon.

"Nous (les femmes) sommes des êtres accomplis, que l'on soit en couple ou célibataires, avec ou sans enfants. Nous seules devons prendre les décisions qui concernent notre corps."

En se focalisant sur l'éventuelle grossesse de Jennifer Aniston, la presse nous fait comprendre une chose : aussi talentueuse qu'elle soit, elle ne peut se sentir accomplie sans enfants. Ce contre quoi l'actrice s'élève avec justesse et recul : "La manière qu'ont les médias de me représenter n'est qu'un reflet de la manière dont nous voyons et représentons les femmes en général, jugées par rapport à une norme déformée de la beauté. Parfois, il faut simplement observer les normes culturelles sous un autre angle pour que nous les voyions pour ce qu'elles sont réellement -une approbation collective... une convention inconsciente. Nous portons la responsabilité de nos conventions. Des petites filles partout les intègrent, passivement ou d'une autre manière."

Il est temps de laisser les femmes disposer de leur corps comme elle le veulent, de ne plus leur faire subir une pression constante lorsqu'il s'agit de grossesse. Temps de les laisser prendre la décision, seules.

La tribune de Jennifer Aniston à lire en VO ici et en VF ici.

À ne pas rater