Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Jemima West, la nouvelle Léa Seydoux ?

Avec son minois poupon, ses joues rebondies et sa chevelure blonde, Jemima West a un petit air de ressemblance avec Léa Seydoux. Cette anglaise née à Paris a débuté enfant au cinéma, et passe d'une série française à un blockbuster américain. Zoom sur une future star.

Une Anglaise née à Paris

Au premier abord, la jeune fille est jolie. Un visage à l'expression mutine, une silhouette menue, une certaine photogénie... A 26 ans, Jemima West fait office de petite nouvelle dans le milieu du cinéma, et pourtant, elle n'est plus une jeune première. Ses débuts, elle les a faits à 10 ans dans "Joséphine, Ange Gardien". Depuis, elle n'a pas lâché la comédie.

Anglaise de sang mais Française de coeur, c'est à Paris qu'elle est née. Fille d'un comptable et d'une interprète, elle a grandi ici. "Je suis totalement anglaise, mais j'ai grandi à Paris et j'ai étudié ici." explique-t-elle dans le Telegraph. En 1999, elle débarque sur le plateau de tournage de "Jeanne d'Arc" de Luc Besson, avec Milla Jovovich. C'est alors qu'elle a vraiment le coup de foudre avec le métier.

Etudiante appliquée, elle poursuit cependant son parcous scolaire avant de se lancer. Inscrite à la Sorbonne, elle quitte les bancs de l'université pour retrouver ses cours de théâtre, le soir venu. Ses points forts, outre un joli minois : elle est parfaitement bilingue. Pratique pour enchaîner les projets. Elle tourne ainsi en France (dans le court-métrage de Maïwenn, "I'm an Actrice"), en Angleterre, mais aussi au Canada (elle décroche un rôle récurrent dans la série "15/A").

De "Maison close" à "The Mortal Instruments"

Parmi ses rôles les plus connus, celui de Rose, une prostituée travaillant dans un bordel dans la série de Canal + "Maison close". Eu égard au langage fleuri et à certaines scènes crues, la jeune femme a pris le soin de prévenir ses parents, notamment avant la diffusion d'un épisode dans lequel elle est violée.

"J'ai averti mon père et il ne l'a pas vu. Il a arrêté de regarder la série, mais ma mère a elle la capacité de ne voir que le personnage à l'écran." Puis, c'est en Angleterre qu'elle trouve du travail, dans la série "Les Borgias", lui permettant de retrouver son anglais maternel.

"J'adore travailler dans les deux langues, mais je suis contente de travailler en anglais (...). C'est un peu plus simple pour moi de passer d'une langue à l'autre que pour une française de travailler sur une série anglaise."

Jemima West est aussi à l'affiche de "The Mortal Instruments", blockbuster dans lequel on retrouve la jolie Lily Collins (égérie Lancôme). Changement de registre dans "Paradis Criminel", une série française diffusé ce soir sur France 3 et qui nous plonge dans un petit village d'Aquitaine secoué par le meutre et le viol de deux adolescents.

Jemima West, un destin à la Léa Seydoux ? On ne lui souhaite pas moins.

À ne pas rater