Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Jean-Paul Rouve, le séducteur qu'on n'attendait pas

Dans "Jamais le premier soir", Jean-Paul Rouve campe le rôle de Marc, un libraire cynique qui tombe amoureux de Julie (Alexandra Lamy). Si on aurait pu penser que Gregory Fitoussi alias Ange, le beau gosse par excellence, aurait pu lui voler la vedette, que nenni. Le personnage de Marc nous a conquis. Trois raisons pour lesquelles il va, vous aussi, vous faire craquer dans "Jamais le premier soir".

Quelle est son type de femmes ?
Dans "Jamais le premier soir", Marc est habitué aux minettes de 25 ans maximum. Mais dès qu'il croise Julie, pourtant pas à son avantage, il semble séduit. Au fur et à mesure que Julie reprend du poil de la bête et retrouve le sourire, Marc évolue en même temps et devient plus ouvert, plus souriant, plus heureux. Marc, c'est un peu William Thacker dans "Coup de foudre à Notthing Hill" : tous les deux libraires, tous les deux fascinés par une femme, tous les deux ont un défaut qui les rend craquants.

Pourquoi le couple Marc/Julie fonctionne aussi bien qu'un Marc Darcy et une Bridget Jones ?
Ne dit-on pas que "les opposés s'attirent" ? Alexandra Lamy incarne une femme pétillante (enfin, pas au début parce qu'elle sombre dans une dépression pré-rupture), sociable, dynamique et surtout, qui croit au grand amour avec un grand A qu'elle recherche à chaque coins de rue. Marc lui, est un peu acariâtre, solitaire, pince-sans-rire et collectionne les conquêtes de moins de 25 ans tout en s'évertuant à ne pas s'attacher émotionnellement. Alors évidemment, lorsque de tels opposés se rencontrent, cela ne peut que faire des étincelles.

Faut-il lui dire "oui" le premier soir ?
Non ! C'est justement lorsque l'on apprend à découvrir Marc, le personnage qu'incarne Jean-Paul Rouve dans "Jamais le premier soir", que l'on s'amourache de celui-ci. Marc n'est pas Ange (Gregory Fitoussi) : on ne tombe pas sous le charme de Marc dès le premier regard. Cela se fait dans la durée, et de fait, se fonde sur des bases solides. Plus le film avance, plus on s'attache à son personnage : on aime son humour cynique, voir son regard changer au fur et à mesure qu'il voit Julie, son coté "cash" et second degré car pas séducteur dans l'âme... "Je ne suis pas séducteur, je suis séduisant. J'ai construit le personnage autour de cette idée" dixit l'acteur. Bingo, il nous a attrapées dans ses filets.

J.D

À ne pas rater