Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Jean-Louis Aubert : Les Enfoirés, un ''karaoké géant'' qui fonctionne

Membre de la première heure des Enfoirés, Jean-Louis Aubert revient pour le Parisien sur les critiques essuyées par la troupe créée par Coluche. "Arrêtez d'y voir un système de générosité", tance l'ex-leader de Téléphone qui ne s'en cache pas : oui, les Restos leur permet aussi de s'assurer une bonne promo.

Depuis quelques mois, les Enfoirés ont les oreilles qui sifflent. Après la violente diatribe d'Eddy Mitchell à l'égard de ces stars selon lui en manque de célébrité qui "ne savent pas chanter", c'est l'animateur Patrick Sébastien qui a critiqué ce système, se demandant ce que Coluche penserait des Enfoirés aujourd'hui.

"Je me dis que s'il écoute les Restos du coeur, quand même, ça doit lui faire mal aux couilles. On ne peut rien dire que les Restos parce que ça fait bouffer du monde, mais les chanteurs que je vois, je me dis 'Mais qu'est-ce qu'ils foutent là, si ce n'est de relancer leur carrière'. Ca me casse les couilles".

Sans être véhément, Stromae a quant à lui expliqué ne pas vouloir en faire partie, pour ne pas attirer la lumière sur lui. Jusque là, il n'y avait que Michèle Laroque et Mimi Mathy pour défendre la troupe bien malmenée. Au micro du Parisien, le chanteur Jean-Louis Aubert a lui aussi tenu à clarifier les choses.

"Moi j'étais à côté de Coluche quand il a eu l'idée, donc je connais l'histoire à la source. Coluche a dit : 'Putain, mais on va faire ces Restos !'. Il s'est tourné et il a dit : 'Et puis, ça va me faire de la promo." Donc Saint Coluche..."

L'ex-leader du groupe Téléphone est fidèle aux Enfoirés depuis leurs débuts, et ne cache pas que ces concerts - "une espèce de fête de fin d'année, de karaoké géant" - et les CD servent à faire la promotion des artistes qui en font partie. "C'est un système qui fonctionne", martèle-t-il. Parce qu'il rapporte 75% des fonds nécéssaires au financement des Restos. Alors bien sûr, tout le monde se sert au passage, TF1 comme les artistes.

"Dites-vous que c'est un impôt doux. Arrêtez d'y voir un système de générosité. On ne fait pas l'aumône, c'est un impôt que les gens payent sans s'en rendre compte. Si vous préférez que les gens donnent 70 euros par an pour les pauvres, essayez de leur soutirer. Bonne chance à vous !"

Des propos un brin cyniques mais honnêtes. Reste à savoir si cela mettra fin à la polémique.

À ne pas rater