Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Jean Gabin : Gaby, Michèle Morgan, Marlène Dietrich... Les femmes de sa vie

Monstre sacré du cinéma, incarnation du mâle viril et bourru à l'écran, Jean Gabin porte un nom entré dans la légende du septième art. L'homme aussi fut séducteur, enchaînant les liaisons pour certaines très célèbres. Retour sur la vie d'un acteur hors normes.

Mains dans les poches, visage impassible, Jean Gabin, c'est la virilité faite acteur. Jeune premier séducteur, il est devenu dans les années 50 la figure du mâle dominant dans le cinéma français, un parrain dont le talent et le charisme en a éblouit plus d'un et plus d'une.

Né à Paris, Jean Alexis Gabin Moncorgé est le fils d'un tenancier de café, comédien d'opérette sous le pseudo "Gabin", et d'une chanteuse de café-concert. Sans le sou, il grandit à la campagne, au sein d'une fratrie de sept enfants, et est élevé par sa soeur aînée. Pas épris des cours d'école, il enchaîne les petits boulots, avant de devenir boy aux Folies-Bergère, comme le voulait son père.

Sa première femme, Gaby

Là, il rencontre le succès et sa première femme, Marie-Louise Basset, surnommée "Gaby", qu'il épouse lors de l'une de ses permissions durant son service militaire. Ils ont tous deux dix-huit ans, et celui qui se fait appeler Gabin n'est pas connu pour être très fidèle.

Il a ainsi une liaison avec sa partenaire, Jacqueline Francell. En 1929, Jean Gabin et Gaby, qu'il surnommait "Pepette", divorcent. Ce qui ne les empêchera pas de tourner un an plus tard dans l'un des premiers films parlants, "Chacun sa chance".

En 1933, l'acteur, qui a débuté sa carrière au cinéma, épouse Jeanne Mauchain, meneuse de revue au Casino de Paris. Leur union durera dix ans. Durant ces années, Jean Gabin enchaîne les liaisons. Notamment avec Michèle Morgan, rencontrée sur "Quai des brumes" et avec qui il forme un couple de cinéma mythique.

Marlène Dietrich

La guerre et l'Occupation pousse l'acteur à quitter la France pour les Etats-Unis, l'homme refusant de travailler pour les Allemands. Là bas, il continue les tournages et séduit Marlène Dietrich, une icône du cinéma alors mariée et mère d'un enfant.

La star (qui compte parmi les femmes de la vie d'un autre acteur de légende, Marlon Brando) tombe sous le charme de Gabin, qu'elle suivra même sur le front, s'engageant auprès de l'USO, le service artistique de l'armée américaine, tandis que l'acteur combattra au sein des Forces Navales françaises libres du Général de Gaulle.

A son mari et agent, Marlène Dietrich écrit alors se "cramponner à lui mais aussi à sa dernière chance d'être une vraie femme". "J'ai promis à Jean de le rendre heureux pour toujours. Je devrais en être capable, avec tous mes talents..." Mais après la guerre, le couple se sépare à l'issue du tournage de "Martin Roumagnac".

Dominique Fournier, la mère de ses enfants

Quelques années plus tard, Jean Gabin rencontre la mère de ses enfants, qu'il épouse au bout de deux mois. Dominique Fournier est mannequin chez Lanvin. Ils se marient le 28 mars 1949 et ont ensemble trois enfants : Florence, Valérie et Mathias.

Une union sur le long terme (ils resteront mariés jusqu'au décès de l'acteur, le 15 novembre 1976), mais qui n'est pas exempte d'écarts. Il aura notament une liaison avec la comédienne Dora Dell.

Timide, bourru, charismatique, séducteur, solitaire, Jean Gabin fut tout cela à la fois. Un acteur à part dans le cinéma français. Et dans le coeur des femmes.

À ne pas rater