Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Jean-Charles de Castelbajac pour Petit Bateau : amour et marinière, rencontre

C'est au coeur du Musée de la Marine, Place du Trocadéro, que Jean-Charles de Castelbajac nous reçoit. Le couturier, figure emblématique des années 1970 et de l'avènement du sportswear, y dévoile sa collection capsule pour Petit Bateau. Largement inspirées de la Bretagne et de l'univers marin, les créations de Castelbajac bousculent l'héritage Petit Bateau à grands coups de rouge, bleu et jaune vifs. Sous l'égide du designer pop, la marinière se veut ainsi hypnotique et ergonomique, parangon de l'élégance comme du confort. Rencontre avec un esthète de l'intemporalité.

Comment définiriez-vous le lien qui unit votre esthétique à celle de Petit Bateau ?

La fidélité à un style. Ce sont des vêtements qui sont hors mode. D'ailleurs, la collection que j'ai créée pour Petit Bateau n'est pas vraiment dans la tendance... Elle l'est un peu par son côté seventies et par son aspect sportswear, mais elle rassemble surtout des vêtements qui peuvent se transmettre et qui ne sont pas juste des faire-valoir. Ce sont des vêtements que l'on peut donner à sa fille, à son amie... comme un geste de tendresse. Je voulais aussi une collection qui soit habitée par une sorte de positivisme et qui permette de retrouver l'insouciance enfouie au plus profond de soi.

Avec cette collection, vous luttez donc contre l'éphémère ?

Je lutte contre l'éphémère car je le pratique à la craie sur les murs de Paris... De la même façon, cette collection pour Petit Bateau lutte contre l'éphémère car elle est profondément utile : j'ai ainsi demandé à ce que le budget publicité soit utilisé pour financer le clip d'un jeune groupe parisien, les "Presque l'amour".

Pourquoi avoir choisi les "Presque l'amour" ?

Leur musique, pleine de fraîcheur et de gaieté, me rappelle celle de mes amis Elli et Jacno, dans les années 1980. Julie Mouchel, Antoine Graugnard et Jean-Baptiste Saez incarnent pour moi les jeunes gens modernes. Avec eux, je retrouve l'esprit de Paris, un peu post-nouvelle vague.

Comment passer de la marinière bicolore au tricolore qui vous est cher ?

Le plus joli compliment que j'ai eu, c'est au moment où les gens ont réagi au teaser annonçant la collaboration. Petit Bateau avait posté trois couleurs (rouge, bleu, jaune), en demandant aux gens de deviner l'identité du créateur invité cette saison. Plus de deux cents personnes ont tout de suite reconnu Castelbajac dans ce tricolore !

Chez Petit Bateau, la part d'enfance est très assumée. Votre fille idéale est-elle aussi une femme enfant ?

Définitivement, elle a dans son coeur une part d'enfance. C'est d'ailleurs comme cela que je perçois la Parisienne : c'est une femme qui n'a peur de rien, ni d'oser, ni de vieillir, et c'est cela le plus important.

Propos recueillis par Mathilde Berthier

Le groupe parisien, les "Presque l'amour".
À ne pas rater