Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

James Franco : les critiques passent mal, les insultes fusent

Vous vous lassiez de ne plus avoir de nouvelles "fraîches" de James Franco ? Il n'y a qu'a demander ! Alors que l'acteur montait sur scène pour présenter sa nouvelle pièce "Of mice and men" mercredi 16 avril dernier, ce dernier a réagi assez virilement à une critique qu'a réalisé un journaliste. Qui a dit que James Franco acceptait la critique ?

Ce mercredi 16 avril 2014 se jouait la toute première représentation de la pièce "Of mice and men" ("Des souris et des hommes" en français). Dans cette pièce, qui n'est autre que l'adaptation du livre de John Steinbeck, Leighton Meester donne la réplique à James Franco. Et c'est de ce dernier dont il est une nouvelle fois question. Car, après avoir défrayé la chronique avec des captures d'écran le montrant en train de draguer ouvertement une jeune fille prénommée Lucy et âgée de moins de 18 ans, c'est en insultant un journaliste que l'acteur fait une nouvelle fois parler de lui.

Le journaliste est "un idiot" pour James Franco

Dans son article pour le site du New York Times daté du 16 avril 2014, le journaliste Ben Brantley revient sur la pièce de théatre dans laquelle joue James Franco. Et sa critique est loin d'être élogieuse. Ce dernier juge qu'il y avait "peu de chimie perceptible" et pense qu'il s'agit d'"Une production aussi fluide qu'un diorama dans un musée d'histoire" avant de finir par expliquer qu'il a été plus touché par un chien (qui se fait tuer parce qu'il sent mauvais) que par l'interprétation de James Franco de son personnage. Il n'en fallait pas moins pour faire sortir l'acteur de ses gonds. Pas du tout content de cette critique, il aurait écrit sur son compte Instagram que "Brantley est une little bitch, il devrait travailler pour Gawker.com (site spécialisé dans les médias et divertissement qui divulgue des histoires qui ne devraient pas l'être) au lieu de ce journal de référence. La communauté du théâtre le hait, et pour une bonne raison, c'est un idiot." (edition.cnn.com).

Au moins c'est très clair, mais l'acteur a effacé ce message puisqu'il n'est actuellement plus du tout visible. Un twittos a néanmoins eu le temps de faire un imprime écran.
L'acteur, véritable couteau suisse, a remplacé son premier message par le lien d'une critique positive, celle de Variety qui félicite Anna D. Shapiro pour la "production impeccablement montée" en ajoutant que l'ensemble de la pièce était "sans faille". C'est sur, ça fait mieux.

Y'a pas à dire, James Franco maîtrise très bien les codes du buzz.

À ne pas rater