Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

J.K. Rowling et L'appel du coucou : retour sur une success story

J.K Rowling is back. Harry Potter peut laisser sa baguette magique dans son tiroir, son auteure s'initie à un tout nouveau genre : le polar avec "The cuckoo's calling" (traduit par "L'appel du coucou"). Retour sur la success story de cette écrivaine mondialement connue.

J.K Rowling quitte le monde de l'enfance et publie son tout premier roman pour adulte "The cuckoo's calling". Pourtant, rien ne laissait entendre qu'il s'agissait de l'un de ces livres puisque ce dernier était signé Robert Galbraith. Après "Une place à prendre" publié l'année dernière et qui a reçu un accueil mitigé, ce nouveau roman a été lui, très bien accueilli par la critique. Il aura fallu la petite enquête menée par le Sunday Times pour découvrir le pot aux roses et savoir que ce roman était en réalité l'oeuvre de J.K Rowling. Pourquoi avoir opté pour un pseudonyme ? La raison est simple : "à cause" du succès. Il faut avouer que cette femme suscite l'admiration.

Partie de quasiment rien -elle vivait d'allocations- elle a construit une véritable saga presque planétaire et conquit le coeur -et l'esprit- de milliers de lecteurs. Devenue une personnalité hyper influente, la romancière a vu sa vie basculer de l'inconnue à la célébrité du jour au lendemain. Pour passer inaperçue et se défaire de sa lourde réputation de "maman d'Harry Potter", l'auteure a décidé de publier son premier polar pour adulte sous le pseudonyme de Robert Galbraith.

"The cuckoo's calling" est l'histoire de Cormoran Strike, un ancien soldat blessé en Afghanistan devenu détective privé et qui enquête sur le suicide d'un mannequin. Lorsque la véritable identité de l'auteur a été découverte, l'écrivaine a déclaré au Sunday Times : "J'ai espéré garder le secret un peu plus longtemps. Être Robert Galbraith a été une expérience tellement libératrice" avant d'ajouter "C'était merveilleux de publier un livre sans qu'il y ait toute cette attente ou tout ce battage autour et un vrai plaisir de voir comment il était accueilli sous un nom différent."

Avec un nouveau succès, et qui plus est dans un tout autre registre, la célébrité de l'auteure ne risque pas de se dissiper. D'autant que tout ce que semble toucher J.K Rowling se transforme en or. La saga Harry Potter en est la preuve, mais l'écrivaine a également publié trois petits livres, "Les Animaux fantastiques", "Le Quidditch à travers les âges" et "Les Contes de Beedle le Barde" qui se veulent être des ouvrages sortis de la bibliothèque de Poudlard, dont les bénéfices des ventes sont reversés à des organisations caritatives. Vrai succès, "Les contes de Beedle le Barde" a été acheté par Amazon.com pour 2 714 000 euros en 2007, "un record du monde pour un manuscrit de littérature moderne et pour un livre d'enfants" selon le site de l'express.fr.

Car, cette gloire quasi subite n'a pas fait oublier à l'auteure d'où elle vient. Loin d'avoir des caprices et lubies de stars, comme Mariah Carrey qui a récemment eu l'envie d'habiller son plâtre, et même si l'argent récolté (elle est devenue "la femme la plus riche d'Angleterre avec une fortune estimée à 1,1 milliard de dollars" selon PurePeople.com grâce à la saga Harry Potter), lui permet de vivre beaucoup plus aisément, J.K Rowling en profite pour faire le bien autour d'elle. Elle apporte son soutien et sa contribution à de nombreuses associations caritatives et a même co-fondé l'association "Children's High Level Group" qui vient en aide aux enfants dont la situation sociale est précaire et dont la vente des petits livres était destinée.

Avec ce nouveau roman, J.K Rowling tire un trait sur le monde d'Harry Potter et se fait une place de choix parmi les auteurs contemporains.
Avis aux fans, le site du point.fr informe que "L'appel du coucou" arrivera en France plus tôt que prévue, en octobre prochain aux éditions Grasset au lieu du début de l'année 2014.

J.D

À ne pas rater