Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

J'ai un problème de sneakers...

.

Avec 68 paires à mon actif, je suis ce que l'on peut appeler : une addict aux sneakers. Si Nike ne m'avait pas encore appelé pour devenir ambassadrice, nul doute qu'ils vont le faire après avoir lu cet article. 

Acheter des baskets comme des paires de chaussettes, c'est un peu le problème de ma vie. Parce que mon psy n'a pas accepté de m'écouter sur ce sujet, j'ai décidé de le partager avec vous.

La première complication vient du fait que je vis dans 35 m² et que ce n'est clairement pas suffisant pour stocker toutes les boîtes (et quand tu collectionnes, tu es tellement obsédée que tu donnes même de la valeur aux cartons). Je suis donc devenue experte en pyramides sportswear... mais je cherche toujours une solution de rangement plus pérenne. Ou un homme riche qui possède un dressing de 100m² mais c'est une autre histoire.

L'autre soucis ? "Les baskets, c'est pas féminin". Le prochain à dire ça risque de finir saucissonner avec toutes les paires de lacets supplémentaires que j'ai à disposition. Pour votre information, il est plus facile de rendre sexy un look sneakers que de mettre des talons lorsqu'on fait 1m85 (oui bon, ça c'est mon cas personnel). Le bon combo ? Une robe sexy avec des baskets monochromes ou un tailleur/costume strict avec des chaussures colorées. Et puis d'ailleurs la féminité, ça veut dire quoi ? Je vous rappelle que les égéries sport font partie des femmes les plus sexy du monde : Gal Gadot pour Reebok, Kylie Jenner pour Puma ou Kendall pour Adidas...

Enfin... dernier (et énorme) problème, je suis devenue accro au confort. J'ai l'impression d'avoir 75 ans et de préférer regarder "Des Chiffres et des Lettres" plutôt que d'aller boire un Spritz en terrasse. Plus aucune prise de risque ! Je me glisse dans mes baskets comme je le ferai dans un survêtement pour passer mon dimanche devant Netflix. Envisager de porter des talons pour le prochain mariage auquel je suis invitée me stresse autant que la finale de "Pékin Express". Un enfer.

Rejoignez moi, je monte un club SAA (Sneakers Addict Anonymes). Et en attendant d'imprimer vos badges, je fais une phase sur les dernières Reebok Rapide so 90's ... pas à pas vers la détox !

Pauline Arnal

À ne pas rater