Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Isabelle Adjani : "Je vomissais la vie"

Isabelle Adjani a toujours été nimbée de mystère et d'une certaine mélancolie. L'icône du cinéma est aujourd'hui plus prompte à la confidence. A 59 ans, elle revient sur son enfance compliquée et sur ses nuits qui tournaient au cauchemar.

Isabelle Adjani a toujours inspiré le respect et la fascination. Actrice au talent fou, elle passionne le public depuis ses débuts. Il faut dire qu'elle a commencé très jeune avant de devenir une star du jour au lendemain. Encore aujourd'hui, elle fascine les Américains, avec cette réputation de diva et son art de cultiver la discrétion.

Sauf qu'à partir du 16 octobre, Isabelle Adjani retrouvera la scène pour la pièce "Kinship". Du coup, l'actrice a amorcé son retour depuis quelques semaines. Il faut dire qu'elle a aussi été à l'affiche de "Sous les jupes des filles", film choral qui a fait parler lors de sa sortie en juin dernier. Et ce week-end, elle sera l'invitée de Michel Drucker dans "Vivement Dimanche".

Elle qui s'est toujours nimbée de mystère multiplie depuis les confidences. Sur son frère, disparu trop tôt. Sur les réalisateurs qui ont marqué sa carrière. Sur son enfance, aussi. Cette dernière explique beaucoup le personnage médiatique auquel nous faisons face aujourd'hui. Car dès son plus jeune âge, Isabelle Adjani a connu la souffrance et le mal-être qui ont finalement nourrit son jeu.

Cela se passait notamment la nuit, un moment qui n'a jamais été synonyme de repos et de doux rêves pour l'actrice. "Durant des années, quand j'étais enfant, j'étais sujette à des vomissements dans mon sommeil. Je vomissais peut-être une vie que je trouvais trop dure à supporter ou une tragédie que je n'étais pas à même d'exprimer. Je ne sais pas. Et au petit matin, mes parents éprouvaient toujours la peur que je me sois étouffée dans mon sommeil", explique-t-elle dans Vogue Hommes.

On imagine la vie de famille... Au lieu de se lever du bon pied, prête à aller dévorer un bon petit déjeuner, Isabelle Adjani était "dans un état second." "Je me disais : 'Oh, je suis toujours en vie'". Ô joie...

On peut espérer pour l'actrice que ses nuits se sont apaisées avec le temps.

À ne pas rater