Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Les prairies de Paris par Laetitia Ivanez : Interwiew

Les collections des Prairies de Paris ressemblent fort à leur créatrice Laetitia Ivanez : pure, espiègle, romantique. Furieusement perfectionniste et soucieuse du moindre détail, la créatrice se trompe rarement en matière de mode. Pureté de la coupe, minimalisme évident, délicatesse des matières... Des vêtements faciles à porter, indispensables de nos dressings.

Laetitia Ivanez vient du Sud, plus précisément de Marseille. Son rêve d'enfance ? Fouler les planches et les plateaux de cinéma pour devenir comédienne. Mais l'avenir en décidera autrement.
Dans les années 70, son père, Louis Ivanez, créait des vêtements (jupons, blouses, robes...) en gaze à pansement, qu'il teignait et laissait sécher au soleil de Marseille pour leur donner un petit côté vieillot... Toutes les couleurs des jupons étaient élaborées de façon artisanale comme la palette d'un peintre. Début 90, les envies de cinéma de Miss Ivanez sont encore bien présentes. Elle travaille chez Agnès B pour se payer les Cours Florent. En parallèle, Laetitia aide son père pour redémarrer une nouvelle aventure à Paris. La marque "Les prairies de Paris", voit le jour. Pourquoi ce nom ? "Nature, urbain. Une idée toute simple trouvée un beau jour de printemps sur la Butte Montmartre", explique la créatrice.

En 1995, Monsieur Ivanez décède. Guidée par ses sentiments et l'amour profond pour son père, Laetitia ne peut laisser en friche son travail et décide de continuer, pour lui. "Je m'engage dans cette folle aventure sans rien y connaitre, m'entoure de personnes techniques, mon imagination essaie de s'affirmer, saison après saison, j'essaie de construire une identité à ce bout de prairie, qui me fascine, me porte, me donne des ailes".

Depuis ? La marque est un succès. Première boutique à Saint Germain des Prés en 1997. Au jupon, pièce phare de la maison, elle ajoute sa propre touche, un mix d'élégance parisienne et de fantaisie méditerranéenne. Une autre boutique rue de Pré au Clercs, des "corners" dans les grands magasins. Avec les années, elle enrichit ses collections de chaussures, sacs, bijoux. Crée une ligne pour enfant et pour homme. Il y a moins de deux ans, elle crée un espace galerie /dressing rue Debelleyme à Paris. Elle y organise des concerts, des expos, des performances artistiques, des rencontres. Tout ça sous l'oeil de ses collections au sous sol... Mais l'ambition de Laetitia Ivanez ne s'arrête pas là. Son prochain rêve ? Trouver un partenaire pour développer des concepts et événements "les prairies de paris" dans le monde, en passant par des ouvertures d'espaces dédiés à la communication entre l'art et la mode.


Quelles sont tes inspirations ?

La rue. Ceux que j'aime et ceux qui m'entourent au quotidien. La mode actuelle qui m'aide à me propulser au lointain. L'art sous toutes ses formes, le cinéma à toutes ses époques, la peinture et la cuisine pour l'association des couleurs, la musique et ses auteurs de Bowie à Jagger en passant par Gainsbourg.

Comment te renouvèles-tu chaque année ?
J'aime le mouvement, l'évolution. Ma direction est fidèle à l'identité donnée. Mots d'ordre: "contemporain, graphique, soucis du détail, identité".

La mode et toi ?
J'essaie de conjuguer la femme au masculin. La mode se traduit souvent par l'association de couleurs improbables (ex : caramel/menthe, marine/noir, Jaune/bleu gitan). Je tiens cela de mon enfance. Toutes mes couleurs sont étudiées et rarement choisies sur des cartes pantone déjà établies, j'essaie de ne pas me câler sur l'actualité mode mais plutôt de raconter une histoire identitaire, saison après saison en continuité. Comme un écrivain qui essaie de trouver une suite à son roman tome après tome.

Parle-nous de la collection de cet hiver ?
Délicate, masculine, musicale....

De la prochaine ?
L'été ... une explosion de couleurs franches et graphiques: bleu roi, fuchsia, jaune pétard sans oublier ma touche élégance: noir et blanc.

Celle pour enfant et celle pour homme ?
Ces deux collections font la sieste au soleil...et se réveilleront pour l'hiver 2010. Surprise...

Comment pourrais-tu décrire ton dressing ?
Un vrai " kafoutch", expression marseillaise !

Comment tu l'organises ?
Aucune organisation, j'aime l'imprévu !

Quelle serait ta seule règle en matière de style ?
Faites-vous plaisir...

Un basique que tu ne quittes jamais ?
Mon imper mastic en toile de coton japonais depuis plus de 10 ans... Et mon couvre chef !

Une excentricité de look ?
Toujours dans l'association de couleurs.

Tes spots shopping favoris ?
Je suis plutôt une gourmande qu'une modeuse, je préfère mes adresses culinaires. Le marché d'Aligre, Blé sucré pour les pâtisseries, le Baron rouge pour la pause huître et le ballon de rouge, et pour se régaler à l'italienne le "Caffè dei cioppi".

Ton look pour cet hiver ?
Combinaison pilote en flanelle marine ouverte avec tee-shirt blanc jungle en dessous, porté avec des boots courtes en mouton retourné Zef . Petit détail important : le bas des jambes de la combi doivent être fourrées dans les boots.

Tes collectors ?
Jeans American Apparel dans toutes les couleurs.

Ton futur achat mode ?
Aucun. Je suis une inconditionnelle des PP !

Une icône mode qui t'inspire?
Phoebe Philo

 

Texte et propos recueillis par Audrey Moulin

 

À ne pas rater