Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Ingrid Chauvin, confidences choc : "J'ai eu envie de me jeter par la fenêtre"

Prête à revenir sur le petit écran pour un téléfilm dramatique, Ingrid Chauvin a donné une interview à Gala où elle revient une nouvelle fois sur le décès de sa petite Jade. Huit mois après le drame, la comédienne a prouvé à de nombreuses reprises qu'elle tentait de se reconstruire. Au magazine Gala, Ingrid Chauvin a fait de terribles confidences sur la difficulté de faire son deuil.

En juillet dernier, Ingrid Chauvin s'était déjà confiée à Gala déclarant que le deuil suite à la perte de sa fille de 5 mois était "un combat de tous les jours". Huit mois après le décès de la petite Jade, la comédienne avance toujours pas à pas. Pour le magazine Gala, elle s'est confiée avec honnêteté et avec une sincérité déroutante. Avouant les idées terribles qui ont pu lui traverser l'esprit durant cette période de deuil, Ingrid Chauvin se révèle comme jamais.

Ingrid Chauvin : "J'ai eu plusieurs fois envie de me jeter par la fenêtre"

Interrogée par Gala sur sa manière de réagir face à ce drame et si elle est différente de celle de son époux, Thierry Peythieu, Ingrid Chauvin fait preuve d'une franchise à toute épreuve. "En tant que maman, j'ai encore la sensa­tion physique d'avoir accou­ché il y a quelques mois...", déclare-t-elle. 8 mois plus tard, la douleur ne s'estompe pas pour la comédienne qui confie : "Je sens encore ma fille...". Mais si son ressenti diffère de celui de son mari, Ingrid Chauvin avoue qu'ils ont "la chance incroyable d'être unis par un amour infini". "Et de respec­ter le fait juste­ment de ne pas avan­cer forcé­ment de la même façon, au même rythme. Quand l'un flanche, l'autre le relève", ajoute-t-elle. Et quand on lui demande si en tant que femme elle se sent plus forte pour affronter les coups du destin, la comédienne fait une révélation choc. "J'ai eu plusieurs fois envie de me jeter par la fenêtre et, je l'avoue, si Thierry n'était pas là, je ne pour­rais pas survivre", révèle-t-elle.

Ingrid Chauvin : "J'ai besoin de me remplir l'es­prit de choses posi­tives"

Il y a quelques mois, elle reprenait le chemin des plateaux de tournage pour aller de l'avant. Ingrid Chauvin se révélait aussi en femme engagée, récoltant pas moins de 40 000 euros pour l'hôpital Necker qui s'occupe des enfants malades. Interrogée sur cette "suractivité", la comédienne s'explique : "J'ai besoin de me remplir l'es­prit de choses posi­tives. C'est ma façon de rester debout, de tenir". Lancée également dans l'écriture d'un livre, il n'est pas toujours facile pour elle de poser les mots sur le papier comme elle l'avoue : "C'est indi­cible comme douleur. Même quand j'écris pour essayer d'ex­pliquer sa mort, j'ai la sensa­tion qu'au­cun mot ne permet réel­le­ment d'ex­pri­mer ce que je ressens". Elle parle même de douleur "abyssale". Cependant, Ingrid Chauvin avouait récemment envisager l'adoption, déclarant qu'elle se sentait "encore maman", montrant qu'elle était définitivement tournée vers l'avenir.

À ne pas rater