Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Ingrid Betancourt, enfin heureuse : Confidences d'une maman très tendre

Six ans après sa libération, l'ex-otage des Farc profite de son bonheur auprès de ses enfants. Après avoir tourné la page de sa carrière politique, Ingrid Betancourt lance son premier roman, "La Ligne Bleue". Et en profite pour parler de pardon et de sa famille.

On pourrait la penser aigrie, ayant soif de vengeance après les six années et demi passées dans la jungle sous le joug des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), il n'en est rien. A 52 ans, Ingrid Betancourt prêche pour le pardon et la réconciliation. La Franco-Colombienne libérée en 2008 a tourné la page et renoué avec le bonheur.

Longtemps interviewée par Gala à l'occasion de la sortie de son premier roman, "La Ligne Bleue", l'ex-otage ultra-médiatisée revient sur son épreuve et sa vie d'aujourd'hui. Impossible, en parcourant les pages de son livre et l'histoire de cette héroïne argentine séquestrée et torturée, de ne pas faire de parallèle avec son propre vécu.

Six ans après avoir quitté la jungle, Ingrid Betancourt plaide pour la guérison plutôt que la vengeance. "C'est le seul choix digne d'un être humain. Choisir la vengeance, c'est donner à l'autre le pouvoir de dicter votre agenda, de régner sur vos émotions. Mieux vaut trouver qui l'on est vraiment et être en harmonie avec soi-même."

Une doctrine presque bouddhiste qui lui a permis de tourner la page et de renouer avec le quotidien. "Rien ne sert de se plaindre, de se victimiser." Elle préfère parler de ses enfants, "des compagnons de vie extraordinaires" qui l'ont aidée à se relever et à panser ses blessures. Elle insiste aussi sur l'humour qui règne dans leurs rapports.

Ingrid Betancourt se présente comme une maman "très tendre" qui n'hésite pas à jouer à la confidente. Reconstruire les liens avec sa fille Mélanie et son fils Lorenzo, après plus de 6 ans d'absence, n'a pas été simple. Cela s'est fait "par de petites choses", comme elle l'explique. Des séances de shopping avec sa fille, des heures passées en cuisine avec son fils. Et les "conversations profondes" qui leur ont permis de reconnecter.

Celle qui était le mois dernier sur le plateau de "C à vous" (l'émission qui va voir débarquer Anne-Elisabeth Lemoine à la rentrée) préfère aujourd'hui se tenir loin de la politique. "Je suis très heureuse de ma vie d'aujourd'hui. Ma vocation politique m'a coûté énormément, même avant mon enlèvement. Je ne fuirai pas une obligation ou une responsabilité, mais on n'y va pas la fleur au fusil."

À ne pas rater