Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Inès de La Fressange, face au deuil : 'Je n'ai pas du tout été une Mère Courage'

Dans une interview accordée au magazine Paris Match de cette semaine, l'ancien mannequin Inès de La Fressange se confie et revient pour l'une des rares fois, sur le terrible deuil qu'elle a dû porter il y a quelques années.

Si aujourd'hui celle qui incarne le mieux l'élégance naturelle de la Parisienne rayonne, comme on a pu le voir lorsqu'elle était au défilé Haute Couture Chanel avec ses deux filles, tout n'a pas toujours été rose pour Inès de La Fressange. Il y a quelques années, elle a dû affronter une douloureuse épreuve. Le 23 mars 2006, l'égérie Chanel perd son mari Luigi d'Urso qui succombe à un malaise cardiaque. Tous les deux s'étaient dit "oui" le 19 juin 1990 et avaient eu ensemble deux filles : Nine et Violette d'Urso.

"Je n'ai pas du tout été une Mère Courage"

Dans Paris Match, elle confie avoir "vécu ce deuil, je l'ai vécu complètement. Je n'étais pas dans la joie, ni dans le succès, ni dans le positif. Anéantie. Mes filles, elles, avaient un élan vital extraordinaire. Moi non. Je n'ai pas du tout été une Mère Courage." Mais pour ses filles, elle explique "Je me forçais. Je me souviens qu'à 6 heures du soir on faisait la minute boîte de nuit : la musique à fond, genre Elvis, 'Twist Again', et on dansait toutes les trois. Les filles adoraient."

Alors qu'elle pensait ne "plus jamais" retomber amoureuse, son chemin a croisé, un beau jour, celui de Denis Olivennes, le patron d'Europe 1 et président de Lagardère Active (ELLE, Paris Match, Télé 7 Jours...). Et visiblement, ce dernier la "traite comme une princesse !" explique-t-elle. L'égérie Roger Vivier explique qu'"il me couvre de cadeaux, organise mon anniversaire avec des musiciens ; il est galant, protecteur, attentionnée, attentif. Je n'arrête pas de dire aux femmes que le prince charmant n'existe pas, moi, j'en ai un !" Et avec ses filles ? Là encore, Denis Olivennes semble être l'homme parfait : "Il est génial. Il a trois grands fils mais il traite mes enfants comme les siens. Il les aide dans leurs études, ce que j'ai toujours refusé. Il les aime. Il dit qu'un beau père n'a que des devoirs, pas de droits. Il est bienveillant, paisible. On a la même vision joyeuse du quotidien."

À ne pas rater