Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Il faut arrêter de donner des noms nazes à toutes les tendances coloration !

.

Alors que les nouvelles techniques de coloration pour cheveux continuent de pulluler sur Instagram, il est l'heure de le déclarer une bonne fois pour toute : on n'en peut plus des noms ridicules et des pseudos-tendances ! Oui, ceci est un coup de gueule !

On a écrit sur l'aubergine hair, cherché des images de pink lemonade hair, débriefé le neon peach hair. Alors évidemment, quand les médias outre-Atlantique nous ont annoncé l'avènement d'une nouvelle tendance coloration (la énième de cet été) du doux nom de "toasted coconut hair", il nous fallait cliquer. Au programme, un tie and dye où la couleur de la racine alterne avec celle de la pointe. Était-ce la peine de faire tout un foin pour une simple petite subtilité ? Et s'il était temps d'arrêter de donner des noms à toutes les colo qui passent ?

Tendance colo, trop c'est trop ?

Tout d'abord, mettons les choses au clair : avec une nouveauté toutes les semaines, parler de tendance semble excessif. Et ce n'est pas parce que plus de trois beautistas l'ont posté sur Instagram que cela fait exception. Réfléchissez : avez-vous déjà entendu une amie vous dire "Je veux absolument un pumpkin spice hair, tout le monde à mon travail l'a" ? Non ? C'est bien ce que l'on pensait.

Ensuite, ce n'est pas parce qu'un coiffeur décide d'ajouter sa petite touche à une technique existante qu'il faut absolument lui donner un nouveau nom. Non, rajouter un peu de vert à une colo blonde n'autorise personne a créer le "caesar salad blond hair". T'as juste légèrement changé un truc coco, tu n'as pas révolutionné le monde du cheveu.

Enfin, qu'est-ce qui cloche avec le champ lexical de la nourriture ? On avait déjà l'habitude que les différentes teintes de brun soit une déclinaison d'un menu Starbucks, du simple moccha au triple latte soja extra shot. Mais alors là, c'est la débandade : reste-t-il un fruit, une boisson, un aliment sur cette planète Terre qui ne soit pas devenu un nom de couleur de cheveux ? A quand le "lasagne de ma maman à la mozzerella di buffala hair" ?

Bref, il est grand temps que cela cesse. Alors, chers amis d'Instagram, colorez-vous les cheveux de manière démente encore et encore car on adore ça, mais par pitié, cessez de vouloir créer des noms ridicules à mettre en hashtag.

Tendrement,

Un journaliste qui vous veut du bien.

Clément Laré

À ne pas rater