Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Hozier envoûte le Bus Palladium et nous emmène à l'église pour Paris In Live

Après les Irlandais de The Script qui étaient venus enflammer le Bus Palladium, c'est un autre Irlandais du nom de Hozier qui était l'invité de Paris In Live pour Virgin Radio. A la conquête de son public français durant le festival Rock en Seine 2014, c'est dans l'ambiance plus intimiste du Bus Palladium que le chanteur a continué son opération séduction. Puretrend était au showcase et s'est laissé envoûter. 

Si le nom d'Hozier ne vous évoque rien, cela ne pourrait être qu'une question de temps. Dernièrement, c'était le talentueux Ed Sheeran qui reprenait son tube "Take Me To Church" lors du célèbre Live Lounge de la BBC Radio 1. Et l'Irlandais n'est pas sans être de la même trempe que celui qu'on nomme "Ginger Jesus". Ce qui est certain c'est que le jeune homme de 24 ans chante avec ses tripes, une particularité qui n'aura pas échappé au public présent au Bus Palladium ce 10 décembre 2014.

Ce sont cinq titres triés sur le volet qu'a interprété Hozier, ou Andrew Hozier-Byrne de son vrai nom, sur la scène du Bus Palladium, invité pour cette nouvelle session de Paris In Live. Son style ? Des chansons terriblement influencées de la musique afro-américaine, du blues et qui se prêterait parfaitement au gospel. Ménageant son public, l'Irlandais de 24 ans charme avec le titre rythmé "To Be Alone" avant de glisser vers le douce mélancolie de "Cherry Wine". Son tube "From Eden" laisse, quant à lui, transparaitre clairement les influences venues du gospel. Une chose est frappante, lorsque les doigts de Hozier effleurent les cordes de sa guitare, le chanteur timide qui répondait à demi-mots aux questions de Virgin Radio s'efface pour montrer une assurance désarmante. La fragilité mêlée à la puissance, le timbre de voix profond fait vibrer les murs de la salle.

L'expérience à quelque chose de religieux, créant une communion presque palpable entre les gens qui se pressent face à la scène. Et lorsque le chanteur s'étonne de son public très calme, c'est qu'il semble que le moindre geste, le moindre son pourrait briser l'instant, magique. Si les émotions se confondent sur "Angel Of The Small Death & The Codeine Scene" que Hozier transforme en berceuse pour l'occasion, rien n'arrive à la cheville de l'envoûtement que suscite "Take Me To Church". Le public scande les paroles du titre qui a envahi les ondes radio et qui prône la tolérance, l'acceptation de tous, l'amour peu importe son sexe, mais surtout s'oppose aux dogmes de l'Eglise. Et une surprise de taille attendait le public, tout comme le chanteur alors que des choristes de gospel s'étaient glissés dans la salle et ont entonné le titre en même temps que l'Irlandais. Un coup monté de toute pièce par Virgin Radio qui a beaucoup ému Hozier sur scène et enchanté les spectateurs qui se sont laissés bercer dans cette ambiance qui flirtait définitivement avec une spiritualité assumée.

L'album "Hozier" est disponible depuis le 22 septembre 2014 chez Rubyworks/Island Records. Personne ne dit que vous devriez vous l'offrir à Noël, mais vous devriez peut-être vous l'offrir pour Noël.

Héloïse Famié-Galtier.

À ne pas rater