Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Harry Roselmack : une surprenante reconversion pour la star de l'info !

Personnalité incontournable du PAF, Harry Roselmack a pourtant décidé de se diversifier professionnellement parlant de mettre le journalisme de côté pour un tout nouveau projet. Surprise: le beau gosse de l'info se lance dans les cosmétiques !

Jocker de Patrick Poivre d'Arvor puis de Laurence Ferrari à la présentation du JT de TF1, Harry Roselmack est une personnalité incontournable du paysage audiovisuel français. Après un passage au micro d'RTL, il se consacre complètement à ses magazines et notamment "Sept à Huit", qu'il présente depuis 2006. A l'instar de Laurent Delahousse ou de Julian Bugier, il fait partie de ces journalistes beaux gosses qui ont non seulement de la suite dans les idées mais également un physique à tomber.

Et aujourd'hui, c'est justement à la beauté qu'a envie de se consacrer Harry Roselmack. Le journaliste a décidé de se diversifier en se frottant à un domaine d'activités bien différent de ce qu'il a connu jusqu'à maintenant. Le journaliste a annoncé, dans une interview accordée à TV Mag, qu'il se lançait dans les cosmétiques. Son dada, c'est avant tout l'investissement, le pari financier. "Je suis actionnaire. Je n'en suis pas l'égérie ni l'image. Je suis juste quelqu'un qui s'est investi dans cette aventure et je l'assume. Mais je n'ai pas du tout vocation à en être l'image" a-t-il expliqué.

Un marché des cosmétiques trop peu diversifié pour Harry Roselmack

Pour créer sa marque de cosmétique, Harry Roselmack est parti d'un constat simple : "[...] Un jour, je discutais à bâtons rompus avec mon ami Thibaut Perrin-Faivre, spécialiste de la cosmétique et je lui ai fait part des problèmes que rencontrent pas mal de gens qui m'entourent, à savoir les poils incarnés causés par le rasage, notamment chez les hommes noirs" explique l'homme de média.

Pour lui, l'offre cosmétiques pour les peaux noires est très insuffisante et il compte bien apporter sa pierre à l'édifice pour que le marché de la beauté s'ouvre davantage et soit moins stéréotypé : "Si je lance Neoclaim, c'est aussi pour porter l'idée que la diversité de la population française devrait se refléter dans le marché, et ce en amont du politique. Le marché doit montrer l'exemple, mais je ne me considère pas comme une espèce de monument ou de militant" termine le journaliste. Une bien belle initiative et une reconversion inattendue !

À ne pas rater